14 février 2017

"Les vérités provisoires " Arnaud Dudek

  « Une étude récente a montré que les êtres humains mentent en moyenne six fois par jours. Disons que, dans ce domaine, Jules n’est pas du tout dans la moyenne. Il aurait tendance, plutôt à crever le plafond. »  D’Arnaud Dudek, j’ai lu quasi tous ces romans je crois, y compris un texte paru dans le blog et depuis publié dans un recueil de nouvelles. J’aime son écriture, ce personnage, cet être un peu rêveur, un brin bon génie Aladin qui sortirait d’une lampe magique, un brin philosophe de la vie. J’aime... [Lire la suite]

20 janvier 2015

"Une plage au pôle Nord" Araud DUDEK

« Un homme âgé entre dans le café, belle allure, joli chapeau. Il cherche quelqu’un du regard, hausse les épaules, s’installe près d’un couple d’adolescents. C’est lui, c’est forcément lui. Ses mains serrent une boîte entourée d’un ruban. Il attend le « petit bout de femme dynamique, aimant les opéras de Verdi, le chocolat et les romans policiers » qui lui a donné rendez-vous dans ce café de la rue de la liberté, cette Bonnie qu’il a connue fugacement mais qui lui a redonné envie de s’asseoir sur le sable pour... [Lire la suite]
17 décembre 2014

" Contribution à la théorie des résidus cubiques " Arnaud DUDEK (inédit)

Tout a commencé au détour d’un salon du livre. Boulogne Billancourt. Décembre 2014. Un coin de table. Un drôle de zouave. Un écrivain. Sans un bruit. Personne autour de lui, les frères Bogdanov avaient disparu de sa constellation. Un drôle d’écrivain qui d’un regard sait que vous serez sa petite rencontre du jour (en tout cas pour moi elle le fut). Un écrivain que m’a fait rencontrer Guillaume Siaudeau et sa tarte aux pommes et fin du monde. Un écrivain pas vain et une dédicace qui m’a fait rire, sourire, émerveiller. Une bouffée... [Lire la suite]
01 mars 2014

"Rester sage" Arnaud DUDEK

Une dizaine d’années plus tard, quand Martin analysera à froid sa haine des touristes et ses choix professionnels incongrus, quand, vissé à une copie de fauteuil Louis XV, dans une pièce qui empeste l’encens et les remords, sous le regard bienveillant d’ne autre thérapeute d’âge indéterminé, il tentera de comprendre pourquoi son licenciement l’a anéanti, pourquoi il a eu le sentiment qu’on tuait une seconde foi sa mère en le mettant sur la touche (rien que ça), il comprendra que même si tous les monsieur Démonté du monde ne... [Lire la suite]