25 décembre 2018

Un été jaune carré 2018

  Difficile de ne pas avoir envie de vous souhaiter un joyeux Noël sans vous parler de cet été jaune carré. Je ne sais comment parler de cet élan de générosité offert, ce temps où j’ai ouvert le blog à d’autres plumes, des écrivains, auteurs, poètes, des amis, ceux qui m’enchantent, me protègent, m’interrogent, me font rire, pleurer aussi. Je ne sais comment dire que leurs mots m’ont particulièrement touché cette année, que leurs textes ont été une belle aventure, une histoire que j’ai pu partager avec ceux qui avaient la... [Lire la suite]

13 septembre 2017

L'Eté Jaune carré

Difficile de reprendre le chemin du blog après un Eté Jaune Carré si bien entouré. L’heure est la rentrée et à la floraison de titres et de romans qui s’étale, telles des feuilles, sur les tables des librairies. Et malgré tout, ce sentiment d’être encore dans vos mots, de ne pas tourner tout de suite la page, de ranger immédiatement vos textes dans un nuage virtuel ou une bibliothèque poussiéreuse. Cette envie de vous relire, de vous retrouver, de poursuivre vos partages, ce que vous avez mis de votre cœur et votre générosité, vous... [Lire la suite]
22 août 2017

L'Ete Jaune Carré - Sonia David " Pour CM, dite IC"

Pour CM, dite IC.    Lorsque j’étais enfant, la gravité des choses me paniquait, une sorte d’épée de Damoclès balancée en permanence au-dessus de ma petite tête. « Est-ce que c’est grave ? » je demandais à ma mère. Toutes mes phrases commençaient de cette manière. « Est-ce que c’est grave si je dis du mal de mon amie ? » « Est-ce que c’est grave si je n’aime pas la campagne ? », « Est-ce que c’est grave si je casse un vase ? ». A quoi elle répondait, pour m’apaiser, « non, ce n’est pas grave ». Et je m’apaisais. Sauf que... [Lire la suite]
11 octobre 2016

La 25ème heure du Mans : la première fois

On me demandait récemment quels étaient mes rêves, mes envies, mes projets lorsque j’étais petite. Des rêves ?? Comme tout le monde oui. Mais je profitais bien plus de mes plaisirs et instants, des balles jaunes cognées contre une raquette, des prairies et forêts grandes comme un champ de blé, de ma Loire déjà, que des plans tirés sur une comète. Je ne pensais pas qu’un jour une aventure humaine, celle que je rêvais finalement dans un coin de ma tête, viendrait toquer à ma porte et qu’une fée, une incroyable Charlotte, une... [Lire la suite]