11 juin 2017

Dimanche en poésie : " Peine de vie et autres poèmes " Oscar Hahn

  « Après l’incendie  Je dois ramasser mes décombresleur donner la forme humaine qu’il avaientet aller de l’avant  Que je n’aie pas de braises dans les yeuxni de nuages de fumée noire dans l’âme Quelques cicatricespar-ci par là sont acceptables  Pour le reste rejeter la douleur derrière soinettoyer ses cendreset poursuivre son chemin »   Oscar Hahn est un poète connu au Chili. Ecrivain depuis les années 60, il a vadrouillé dans son pays à la recherche des communautés, des regards et de... [Lire la suite]

02 avril 2017

" Si je suis de ce monde " Albane Gellé

« Tenir journal de ses jours combats livrés ou siestes sable de rivière noter bruissements agitations en dehors de la maison inventorier les nuits sans lune tous les étourdissements debout. »  «  Tenir en respect monstres épines malgré nos tailles minuscules boiteries pansements chaque coin de rue les jambes en attendant debout. »  Tenir comme un leitmotiv, une litanie, une voix chamanique, une prière à nos envies d’abandon, debout comme nos rappels incessant à nous coucher. Tenir debout pour ne pas... [Lire la suite]
16 mars 2017

" D'un coeur léger, carnet retrouvé du Dormeur du Val " Loïc Demey

  « Vincent, mon amour, nous avons toute la vie ! tu as murmuré lorsque je t'ai demandé en noces, au mois de juin dernier, tes joues rosées et ta bouche embrassant et respirant sa tendresse sur ma poitrine découverte.Tout le temps, toute la vie. Peut-être, je ne sais pas. J'ai appris que le temps fige les impatients, aussi que la vie, parfois, échappe aux plus sages. Tout le temps et toute la vie, je sais seulement que j'ai devant moi une muraille qui ne cesse de se dérober et toute une... [Lire la suite]
30 octobre 2016

"Des falaises" Mélanie Leblanc

« La loi de la pesanteur qui agit sur la poésie engage non seulement une force vers le bas, mais aussi une attraction vers le haut. » Roberto Juarroz « fragments verticaux »  Des Falaises, Mélanie Leblanc et sentir l'oxygène, l'air, le vent, l'herbe, les embruns, l'océan, les pierres, la craie, les galets, la pluie, la brume... Manger, bouche ouverte, du tout, le tout. S'enivrer des mots-regards, se réchauffer à la lumière qui filtre par les nuages. Boire à plein vent.Grandir le ciel, la mer, la falaise.De... [Lire la suite]
10 août 2016

" Projet XX W#6 " une nouvelle de Loïc Demey

Je ne sais pas si je lui ai écrit cela, ce qu’elle a compris, six ce que j’ai voulu dire est ce qu’elle a entendu, je crois qu’il y a une différence notable entre-eux ce que l’on souhaite dire et ce qui Est entendu. C’est cela que ne permettent pas les mots – ni la parole –, ils ne pensent pas et n’agissent plus lorsqu’ils se taisent ou qu’ils ont fini de s’inscrire.Ils sont uniquement (et bienheureusement) le reliquat de la pensée. Un résidu de son inapaisable mouvement. Je vous explique la scène : j’ai un casque sur les... [Lire la suite]
08 juillet 2016

"Une femme de ferme " "Le livre des poules " David Dumortier

  « Elle ne va pas bien vite, elle prend le temps de venir : les cochons se vendent à huit mois, les poulets à quatorze semaines, les radis sont gros à vingt et un jours. ça va pas toujours comme on veut quand on est une femme de ferme. En un bon coup de bêche, elle vous retourne un champ et après, son poème a de l’allure, même s’il n’a plus la bougeotte comme certains ! »  Depuis deux jours, je cherche comment vous parler de ce recueil de poésie, de ces mots à l’écriture sensible et fragile, forte et... [Lire la suite]

04 avril 2016

" Je Tu Nous Aime" Albane Gellé

  « il lui a dit je t’aime avec tellement de conviction, elle, dans un premier temps, en a oublié de partir en courant. »« elledonc, n’en a pas fini avec ses ils, comme un millier de deuils à faire en même temps, et pour quelques-uns, les dents serrés, elle résiste. »  Comment vous parler des œuvres poétiques d’Albane Gellé. Un mot : sublime. Poésie rare, silencieuse et vivante. Furieusement vivante. Tendrement vrai.   Loin des  grands clichés, Albane écrit dans « je te... [Lire la suite]
02 avril 2016

" Pipi, les dents et au lit" Laetitia Cuvelier

  « Pipi, les dents et au lit.Le bruit de la chasse d’eauEt de leurs pasQui courent dans l’escalierUn câlin qui serre fortEt douze petits bisous dans le couY’a école demain ? »  Ce livre, je le dévorais des yeux depuis un bout de temps. Je tournais autour. Une envie de le toucher, de le lire. Une couverture superbe. Un format mystérieux. Du vert à l’intérieur. Et surtout un titre qui me titillait, à la limite du réducteur, du régressif à souhait. Etait-ce un livre pour enfant, une ode à ce... [Lire la suite]
10 mars 2016

"Matin brun" Franck Pavloff

« C’est vrai que la surpopulation des chats devenait insupportable, et que d’après ce que les scientifiques de l’Etat national disaient, il valait mieux garder les bruns. Que des bruns. Tous les tests de sélection prouvaient qu’ils s’adaptaient mieux à notre vie citadine, qu’ils avaient des portées peu nombreuses et qu’ils mangeaient beaucoup moins. Ma foi, un chat c’est un chat, et comme il fallait bien résoudre le problème d’une façon ou d’une autre, va pour le décret qui instaurait la suppression des chats qui n’était pas... [Lire la suite]
20 janvier 2016

"Je sais " Ito Naga

  226. « Je sais qu’on finit par se demander : « ça sert à quoi d’être sensible ? »  Comment vous parler de ce petit ouvrage à la couverture rouge ? Un petit ouvrage qui regorge de petites phrases pépites, de mots tous plus beaux, forts, poétiques, rieurs, naïfs les uns que les autres. Comment vous parler des mots d’Ito Naga et de son recueil poétique « Je sais ».Un recueil où chaque mot posé regorge de trouvailles et d’ingéniosité, de vérité non fondée et d’une sensibilité... [Lire la suite]