14 juin 2017

"Les Beaux Etés - Mam'zelle Estérel" Zidrou et Lafebre (tome 3)

  « Come on everybody clap your hands….. Yeah... Come on,  let’s twist again… »   Et voilà c’est reparti pour un tour de bolide signé Zidrou et Lafebre, un tour de saveurs estivales, de « Les Beaux Etés » au volant de celle que nomme Mam’zelle Estérel. Un amour de 4L rouge comme il en existe peu, un amour de vacances, de souvenirs qui sentent bon les barbecues, les frites, les plages bondées, les coffres de voiture dans lesquelles on montait, des sièges arrières où l’on n’était pas attaché ou... [Lire la suite]

27 janvier 2017

"Ce qu'il faut de terre à l'homme " Martin Veyron

  « Deux mètres de longueur sur un mètre cinquante de largeur et de profondeur… voilà ce qu’il faut de terre à l’homme. »   Sur son lopin de terre au fin fond de la Sibérie vivent Pakhomm, sa femme et leurs enfants. Paysan à la solde de la Barynia, Pakhomm se contente du peu de ses ressources, de ses terres. Heureux dans ces valenki, sa vie se limite aux bornes et à la volonté dictée par celle qui possède le manoir et les terres communales.  Quelques vaches, cochons, des terres où le blé pousse, un... [Lire la suite]
27 novembre 2016

"Le loup en slip " Lupano, Itoïz, Cauuet

    Je ne sais pas vous, mais ce mois de novembre, il est bigrement long et morose. Depuis le jour de ce premier mois jusqu’à ce week-end, on enchaine entre les pages nécrologiques aux titres racoleurs et celles aux enjeux politiques et relents nauséabonds, outranciers, voire plus même. Et quand les conditions météorologiques s’en mêlent, les ultra sensibles comme moi descendent en rappel à 15 mètres de profondeurs pour trouver son petit coin de grenier, grotte sympa et y faire pousser ses idées, ses envies, ses petites... [Lire la suite]
01 août 2016

"Les beaux étés" Zidrou et Lafebre (tome 1)

deEté 1973 : Mick Jagger susurre sur les ondes « Angie, Angie », AC/DC n’est encore qu’un groupe de chevelus du fin fond du bush australien. Sur les ondes françaises, Michel Sardou nous chante sa « maladie d’amour » alors  que Françoise Hardy nous émeut avec son « Message personnel ». Quand à Sylvie Vartan et Johnny Haliday, ils nous narrent qu’ils ont un problème, Jane Birkin nous emballe avec son « Di doo dah » et Stone et Charden vont en Normandie voir les vaches blanches et noires... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 09:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
08 mai 2016

" Le coeur de l'ombre " Amico - Iorio - Ricci

« - Faisons le point, voulez vous ? Le petit aurait disparu pendant qu’il se brossait les dents. Comment a-t-il pu s’évanouir dans la nature sous les yeux de sa famille ? C’est bizarre, non ? […] Et la grand-mère que dit-elle ? - Elle dit avoir vu une Ombre.- ça c’est important, l’ombre de qui ? On a un signalement ?- Euh… non monsieur… Pas l’ombre de quelqu’un. Une Ombre avec un O majuscule… »  Crénom, vous est-il déjà arrivés de vous coucher le soir en tenant dans vos mains un... [Lire la suite]
23 mars 2016

"Paranthèse Patagone" Aude Picault

  «  Nous aurons passé dix jour en Patagonie, quand une année ne suffirait pas à en saisir les contours. Dix jours, comme une parenthèse ouverte sur l’immensité. »  Hier j’ai dérivé. Loin. Très loin. J’ai largué les amarres. Entrepris une traversée. J’avais besoin d’un souffle nouveau, d’une existence qui ne me ramenait pas à l’humain déshumanisé. Voir ce qui fait que j’existe, je respire, je suis. J’avais besoin d’air, d’oxygène, de vents balayant tout sur leurs passages, de vagues roulis-tangages, de pontons... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 10:57 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09 mars 2016

"Alvin" Dillies et Hautière

« La fin d’une histoire contient toujours les germes d’une autre. »   Certains matins sont plus durs que d’autres. Certaines journées sont longues et poussiéreuses.  Dans ces moments là, on se dit qu’il nous manque quelque chose, il nous manque celui, celle qui a partagé notre chemin, qui est parti un jour, disparu dans une eau limpide, au fond d’un étang. Il reste un creux béant, un vaste champ de solitude, une émotion palpable, une boule de chagrin qui étreint notre cœur. On reste inconsolable. Il nous manque... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 10:35 - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
16 février 2016

"Le retour de la bondrée" Aimée de Jongh

« Toute leur vie, ils allaient être rongés par le remords : « pourquoi a-t-on fait ça… ? Et puis aussi « Que se serait-il passé si… ? » »  Nous avons toutes et tous en nous des souvenirs d’enfance douloureux, ceux qui nous empêchent d’avancer, ceux que nous tentons tant bien que mal de masquer, d’oublier, traumatismes d’un âge ingrat,  cauchemars de nos nuits d’adulte, silence enfuis dans nos cicatrices invisibles.Ces moments douloureux ressurgissent dans les pires moments. Imprimés... [Lire la suite]
13 février 2016

Saturday read fever " Le retour de la bondrée"

Une page blanche. Un silence qui s'installe. Pas un bruit ou à peine le vent qui semble souffler dans ce coin de campagne. Sur un pieu, une buse attend sa proie. Immobile elle guette. Ses plumes suivent le mouvement de l'air qui s'éparpillent dans un souffle. Sans un bruit, sans un mouvement. L'immobilité mobile. Son oeil globuleux fixe un point que nous ne ne voyons pas. Inquiétude de la page. Comme une angoisse devant cet oiseau au si triste présage. Les ergots sont plantés dans ce pieu où passent deux fils... [Lire la suite]
10 décembre 2015

"Les vieux fourneaux T3 - Celui qui part " Lupano et Cauuet

  «  Le biouche, il l’appelle ! C’était son surnom dans le rugby, tu te rappelles pas ? Emile Carabignac, dit la buche »   Les vieux fourneaux sont de retour. Les tontons flingueurs  de la bande dessinée, les « rotuliers » les plus décapants sont bien présents et avec eux le flingage verbal anti-sociétal est un cadeau. Ça décape, ça dézingue, ça fouette, ça déboulonne et ça fait toujours autant de bien.   « Qu’est-ce qu’il y a ?  Tu veux te battre toi... [Lire la suite]