06 décembre 2014

" Frida " Mélanie CHAPPUIS

« Je t’aime trop.Et celui qui a dit qu’on n’aime jamais trop n’a jamais trop aimé. Sinon il saurait que ça fait mal, peur, que ça submerge, enveloppe, ronge, étouffe. Que ça empêche de faire le reste alors que, pourtant, il faut faire le reste pour que l’amour se régénère. Maintenant qu’elle n’est plus là avec sa souffrance. Maintenant qu’elle n’est vraiment plus là, et qu’il n’y a plus que nous deux, on va faire comment pour s’aimer comme des fous traqués ? Que va-t-on espérer lorsqu’on sera les deux dans le lit,... [Lire la suite]

13 octobre 2014

" Des baisers froids comme la lune" Mélanie CHAPPUIS

« Ce soir il prend Mona dans ses bras. Elle rit parce que Vincent lui recouvre le visage de sa grande main. J’aime voir ma fille rire dans ses bras. Je lui dis « on est bien dans les bras de Vincent, n’est ce pas mon amour ? » Vincent me sourit. Il ne m’a jamais prise dans ses bras. Il a compris que j’aimerais bien. »« Je veux avoir le pouvoir de l’abimer un peu. Juste un peu. Pour qu’elle voie ce que ça fait de ne pas tout avoir. Etre celui qui la fait souffrir. C’est mieux que d’être celui qui la... [Lire la suite]