04 avril 2015

"Désir" Frédérique Dolphijn et Loren Capelli

« Elle le sent. Elle ne sait pas qu’il est si proche d’elle. La grammaire de ce rendez-vous s’apprend au fur et à mesure et vite dans cette atmosphère étirée. » Qu’advient-il quand le désir est là mais que l’autre est parti ? Que reste-t-il de nos fantômes sensuels et interminables quand celui qui les comblait, est absent ? Quel est ce désir qui nous traverse encore, qui rend le corps source d’un besoin et d’une envie soudaine, de cette quête éperdue de sentir l’autre, de le toucher du bout des doigts ?... [Lire la suite]

31 janvier 2015

Saturday read fever " Les neiges de Damas" - Aude Seigne

Prologue    C’est un nouveau type de voyage. C’est un livre contre la dictature du sens et de la cohérence, contre l’obligation de conclure. C’est un texte qui m’obsède. C’est une histoire qui me hante et se refuse à moi. C’est l’histoire d’une mort. On ne sait laquelle. On ne sait pourquoi. Mais on essayera de savoir.    1170 avant Jésus Christ    L’homme est débout sur les toits et regarde le ciel. Ses yeux suivent le vol des oiseaux puis descendent sur la ceinture de brume qui empêche de séparer... [Lire la suite]
24 janvier 2015

Saturday night fever : "Django du voyage - Dorothy Shoes"

  Tu vois la route ?Sur cette route, il y a un chemin, tu vois,un chemin qui se précipite à droite vers les arbres.Prends-le.Et puis il y aura un tournant, un deuxième, des herbes hautes, puis un pont où passent les trains.Nous dormons juste là, sous le ventre des trains. J’aime cette adresse.Je me souviens alors des chasses au trésor qu’organisait ma mère pour mes jeunes anniversaires.Je rassemble les indices dans mon rétroviseuret pousse la radio à chanter haut.Elle fait semblant pour moi, paroles légères, rythme aux... [Lire la suite]
11 janvier 2015

Saturday read fever - Oko, un thé en hiver de Mélanie Rutten -

«  1. Froid   C’est l’hiver.Les jours diminuent.Il fait froid et silencieux. En haut de la colline on enterre Madeleine,Car Madeleine est morte. Oko sème quelques graines sur le petit tas de terre. Il espère que les fleurs seront blanches. Il est temps de partir… C’est Nour qui aide Mieke à descendre. C’est Nestor qui a creusé le trou. C’est Mitsu qui renoue l’écharpe de Nestor. C’est Roman qui a joué un air de musique. C’est le vent qui les pousse vers la maison de Madeleine. »   Oko, un thé en... [Lire la suite]
20 décembre 2014

Saturday read fever - Kriss FGardaz

O…     L’orage grondait. Eclair, tonnerre, éclair, tonnerre. Oddème était las de ce perpétuel rugissement du ciel, las d’obéir aux colons cruels, imbus d’eux-mêmes et de leurs certitudes, las de se taire face à ses tortionnaires, ceux qui l’avaient privé si jeune de ses parents et l’obligeaient à travailler du matin au soir sans espoir d’une vie meilleure. Il parlait peu, il avait compris. Ceux qui en disaient trop étaient offerts aux monstres avant la Désignation. Il ne pouvait se permettre de se révolter maintenant. ... [Lire la suite]
13 décembre 2014

Saturday read fever "Polaroïds - Marie Richeux"

NORMALEMENT C’EST INTERDIT. C’est risqué près de l’eau. Ce serait dommage de vous casser quelque chose. Normalement, le porte bagage est fait pour porter des bagages un jour comme ça est fait pour rentrer chez votre mère, lui apporter son courrier, je ne sais pas, un jour, il vous faudrait revenir des courses un peu chargé, mais le porte bagage n’est pas calibré pour qu’on y pose des fesses ou un coeur aussi rempli d’oxygène.Normalement, à cette heure-ci de la nuit, on n’éclate pas de rire sans retenue, le rire ça résonne et les... [Lire la suite]

06 décembre 2014

Saturday read fever : " Lambeaux" - Charles JULIET

  " Tes  yeux immenses. Ton regard doux et patient où brûle ce feu qui te consume. Où sans relâche la nuit meurtrit ta lumière. Dans l’âtre, le feu qui ronfle, et toi, appuyée de l’épaule contre le manteau de la cheminée. A tes pieds, ce chien au regard vif et si souvent levé vers toi. Dehors, la neige et la brume. Le cauchemar des hivers. De leur nuit interminable. La route impraticable, et fréquemment, tu songes à un départ, une vie autre, à l’infini des chemins. Ta morne existence dans ce village. Ta solitude. Ces... [Lire la suite]
22 novembre 2014

Saturday read fever - "Un océan d'amour" - Lupano et Panaccione

  Ce livre ne contient que des idées péchées au grand large par Wilfrid LUPANO, selon les techniques artisanales respectueuses de l'environnement culturel, et mises en boite à la sardinerie graphique PANACCIONE, Milan Italie (Union européenne).   Ingrédients : océan (eau, sel  détritus), amour (eau de rose, baisers, mariage), sardines, mouettes, crêpes, homard, Bigoudènes endeuillées, sauce (aventure, suspense, second degré, drame sentimental, rebondissements absurdes, gags désopillants), Che Guevara (0,5%),... [Lire la suite]
15 novembre 2014

Saturday read fever " Les Inattendus - Eva Kristina Mindszenti "

    1 –    En Hongrie, vous vivez toujours auprès d’une frontière. Le pays le veut ainsi. Il y a la frontière, puis un fleuve, une grande plaine et l’autre frontière. Nous n’avons pas choisi. En 1919, les trois quarts de nos territoires furent confisqués. Depuis, nous sommes tous frontaliers. Derrière ma fenêtre, la Slovaquie s’étire. L’Ipoly  s’écoule, mince. Sa vase est profonde. Ses berges sont brûlées. L’Ipoly est la frontière. Large d’un homme allongé. A sa gauche, à sa droite, deux églises.... [Lire la suite]
25 octobre 2014

Saturday night fever : "Désordres, lettre à un père" - Elsa Montensi

« Ecrire, déchire la compulsion de répétition du passé dans l’âme.A quoi sert d’écrire ?A ne pas vivre mort. »  Pascal Quignard – la barque silencieuse   «  Tu préfères le corps des hommes à celui des femmes. Tu es né ainsi. Tu n’as pas choisi. Mais il y  la société, le poids de son regard. Un regard trop lourd à porter. Celui de la différence. A vingt-trois ans, tu fais le choix de te marier. Pendant neuf ans, tu fais semblant, mènes une double vie. L’engrenage est enclenché, tu pousses la... [Lire la suite]