12 octobre 2018

PolaroïdS "Les petites barbares"

La porte s’ouvre et elles s’engouffrent dans le jardin comme si leur vie en dépendait. Elles ont dix, douze ans. Deux sœurs. La plus âgée, blonde aux yeux sombres. La plus jeune brune, le regard noir. Ça commence toujours de la même façon : elles jouent tranquillement et puis soudain, ça dégénère. Elles se mettent à crier. L’aînée a la voix rauque à force d’être toujours au maximum de la puissance de ses cordes vocales. Elle saisit un coussin, en frappe sa sœur. La petite, stoïque, ne dit rien et puis s’exaspère et réplique. Alors les... [Lire la suite]

07 octobre 2018

Dimanche en photo : Pierre Michon et Anne Lise Broyer " Vermillon"

  « Cette maison est un peu secrète : non pas que je la cache, mais de loin, quand je n’y vis pas, c’est-à-dire neuf mois sur douze, elle m’apparait comme un secret lointain, enfoui. Je la porte en moi comme un noyau invisible, et y penser me donne ne même temps la plus grande force et la plus grande faiblesse. Je ne tiens pas trop à ce que d’autres la voient quand je n’y suis pas : comme si je voulais garder jalousement un mirage qui n’apparait que pour moi, chaque été. » Quelque part dans au Sud-Ouest de... [Lire la suite]
05 août 2018

Marcus Malte Cyrille Derouineau "Mortes saisons"

 « La plage est livrée à elle-même. Les établissements sont vides, dedans, dehors, terrasses désertes, cannisses arrachées. Le sable et les algues envahissent les planches. Quel fléau ? on se demande. Quelle menace, quelle dévastation annoncée a poussé la population à fuir ? Quel danger imminent a pu conduire à pareille exode ? Rien de tout cela. Rien d’autre que l’hiver. La météo. Le calendrier. Une histoire de congés payés. Il en faut si peu, parfois. […] Nul ne se dore au soleil de février sinon peut-être... [Lire la suite]
01 avril 2018

Dimanche en photos " Le simulacre du printemps " I. Thobois et F. Lecloux

  « Les fantômes sont sans larmes. Certaines mères également. Si tu peux me photographier ? Allons bon ! Mais je te dois bien ça. Quoi qu’il en soit la pellicule ne m’imprimera certainement pas. La fixation de l’image – tu devrais le savoir – dépend de la vitesse à laquelle la vie s’est déchargée de nous qui est proportionnelle à la dose d’amour reçue tout au long de l’existence, qui est encore relative à la qualité humaine de la personne qui nous l’a prodiguée. »  Un homme, à l’orée de la... [Lire la suite]
04 mars 2018

Dimanche en poésie - Thierry Radière " Les samedis sont au marché"

  « Les petits pois  La mémoire ne revient pas comme ça : j’ai passé mon temps à oublier qui j’étais. Maintenant j’y vois plus clair, je m’invente des souvenirs pour être comme tout le monde. Avant je croyais que j’étais faite pour rester une morte vivante ; à patiner dans la choucroute jusqu’à la fin de mes jours. Les marchés le samedi matin avec toi sont des attendrisseurs : ils font venir au fond de ma gorge un goût de partage que je ne connaissais pas. Les petits pois écossés en ta compagnie bien... [Lire la suite]
07 janvier 2018

Robert Doisneau "La banlieue en couleur"

  On connait Robert Doisneau pour ses photos portrait d’un Paris des années d’après-guerre, son baiser de l’Hôtel de Ville, les poulbots titis parisiens qui glissent sur les terrains encore vagues à la sortie de l’école. Un Paris qui revit, se reconstruit, renait après les souffrances guerrières, les années d’occupation. Mais on a oublié le Doisneau de la banlieue, ce lieu de prédilection qu’il aimait photographier, lire, regarder. Cette banlieue qui représentait le Paris populaire, prolétaire, qui était la jeune garde... [Lire la suite]

21 décembre 2017

Un coup dans le rétro - 2ème trimestre

Petite suite de l’exploration de cette année 2017 avec de très belles découvertes et de belles surprises…     Dimanche en poésie, dimanche en photos   Si je suis de ce monde (Albane Gellé) « Tenir des billes des cailloux pour les plus grands trésors de vie à emmener île déserte ave des cœurs décorés et les phrases toutes les phrases enfants vieillards encore debout. » De bronze et de souffle, nos cœurs (Jeanne Benameur et Rémi Polack) : La force de Jeanne Benameur est de nous faire ressentir cette... [Lire la suite]
18 décembre 2017

Un coup dans le rétro - 1er trimestre 2017

    Allez c’est parti pour la rétrospective annuelle et comme je n’aime pas faire de classification ou du moins donner des notes, je vous laisse libre de piocher comme votre cœur vous le murmure. Bienvenu dans votre bibliothèque, chinez, regardez, lisez, aimez, détestez, partagez, riez… et surtout continuez de lire. Continuez de savourer les mots, leurs puissances, leurs beautés, leurs douceurs, leurs vérités, leurs mensonges, leurs cris, leurs bulles, leurs couleurs, leurs silences mais surtout et avant tout… leur vie. ... [Lire la suite]
05 novembre 2017

Dimanche en poésie : Jean Baptiste Pedini "Trouver refuge"

« C’est déjà insensé de parcourir ces terres pauvres. Presque beau de marcher sous la pluie à la recherche de soi. Avec la brume qui colle aux pieds et alourdit les mots, le chemin d’un coup trop étroit pour y passer entier.Avec les petites terreurs qui se réconfortent seules. C’est presque une habitude. L’eau qui tombe du ciel donne assez de lumière. » « Trouver refuge » … trouver refuge…  Dès les premières pages, le titre vient nous questionner, nous hanter, nous prendre par la main et nous donner... [Lire la suite]
23 juillet 2017

Dimanche en poésie - Vincent Delerm "L'été sans fin"

  Il y a quelque chose que j’aime profondément chez Vincent Delerm. Son œil. Ce regard précis et humain sur ce que l’on ne voit plus, ne prend plus le temps de regarder, d’aimer, apprécier. Il n’y a nul exercice de style ou de genre, juste la beauté du souvenir, la volupté de l’instant, la poésie du moment et surtout ce regard, ce regard qui en dit long sur ces détails, ces morceaux de vie. Car outre le fait que Vincent Delerm est connu comme chanteur, compositeur, interprète, musicien accompli, il est aussi et surtout ce... [Lire la suite]