24 février 2018

Comme résonne la vie - Hélène Dorion

  « Parce que le ciel souffle sur le feuillage de nos silenceset que battent les saisons, parce quela rosée bientôt nous rendra au petit matin et que les heures glissententre nos mains des orages et des falaises  parce que tant de beautéscontinuent de vivre et que nous sommes aussitant de beauté, chaque jour, on traversejusqu’à l’instant sublime où la terre, lentement la terreson doux visage d’éveillée, remonte de sa nuit  remonte de sa nuit. »  Nous le savons tous que vivre est une caisse de... [Lire la suite]

26 novembre 2017

Dimanche en poésie - Jeanne Bénameur "Géographie absente"

  « L’enfance de nos mères est une terre sans aveu.  nous y marchons pieds nus. Empesés, silencieux nous entrons dans la géographie absente.»  Lire Jeanne Benameur, c’est entrer à tout jamais dans les silences, les sons absents, la langue qui reste collée au palais, qui ne se délie que sous le souffle ultime de l’embrasement, du délitement, d’un chuchotement. Rien n’est plus beau que cette langue qui ne dit rien ou peu, mais qui laisse échapper la vie, le bruissement du cœur, l’or. Rien n’est plus fort que... [Lire la suite]
16 avril 2017

" De bronze et de souffle, nos coeurs " Jeanne Bénameur - Rémi Polack

  «  TrouverInvisiblel’empreinte d’une mainoù poser la tienned’un pasoù mettre le tienTu apprendslentementla confiancedans les traces de ceuxqui ontdisparu. » Jeanne Benameur, comme une évidence aux silences, ce souffle, la fragilité des jours qui passent. Comme un signe, une continuité à ses voyages accessibles en pensées, en écrits, en émotions, la rencontre, l’osmose qui assemblent le mot et le bronze, la littérature et la sculpture, la pensée et le matériel, la finesse de l’écriture et la force de statue.... [Lire la suite]
10 mars 2016

" Née de la pluie et de la terre" Rita Mestokosho

  « Dans la vie d’un InnuIl y a deux chemins se défilant devant lui.  Le premier est tracéPar des pas d’hommes qui ont passé avant lui,Ce chemin est lourd car il est profond et en peines et en joies aussi.Il prendra ce chemin pour évoluer dans l’environnement où il vit.  L’autre chemin est invisible.Il est tracé par la lumière de la vie.Il peut y accéder par la force de son Mishapeu,Ces deux chemins sont reliés quelques part dans le monde où nous vivonsEt dans le monde des esprits où nous voyageons par nos... [Lire la suite]