25 juillet 2015

"Laissez-moi" Marcelle Sauvageot

« Une légende japonaise, je crois, prétend qu’à la naissance la lune attache par un ruban rouge le pied d’un futur homme au pied d’une future femme. Pendant la vie le ruban est invisible, mais les deux êtres se cherchent et, s’ils se trouvent, le bonheur pour eux est sur terre. Il en est qui ne se trouvent pas ; alors leur vie est inquiète et ils meurent triste : pour eux le bonheur commencera seulement dans l’autre monde : ils verront à qui le ruban rouge les attache. Je ne sais qui je trouverai en ce monde le... [Lire la suite]

15 juin 2015

Pour le sourire lumineux, pour les mots hyper bien gardés, pour l'album jaune et le papier japonais à l'encre bleu

Quand j’y repense cette histoire est folle. Incompréhensible et tellement incroyable. Le genre de truc qui ne se rêve même pas, que l’on pense impossible à créer. Et pourtant. Pourtant.Il y a bientôt trois ans, j’ai dessiné un profil sur un réseau social. Un petit carré jaune plutôt tranquille, un groupe puis un vrai visage. Tranquillement installé dans mon monde, je me baladais sans trop savoir  où me mènerait ce chemin. Je batifolais de livres en livres, de sentiers en sentiers, de photos en clichés. J’écrivais deux ou trois... [Lire la suite]
25 mai 2015

" Poussière d'étoiles " - Elsa Montensi

Il vous arrive de rencontrer au détour d’un livre vos mots, votre façon de vivre, de penser. Il vous arrive au détour d’un livre de vous rencontrer, de vous reconnaitre. Ce moment est alors un formidable moment d’intimité avec votre vrai moi, celui de votre miroir. C’est ce qui m’est arrivée avec le recueil d’Elsa Montensi lors de ma première lecture. « Désordres lettre à un père » est devenu mon carnet de mots, mon jardin de phrases, ma ligne d’écritures. Une douceur perturbante. Un bonheur improbable.Par les mots que j’ai... [Lire la suite]
21 mai 2015

AmeGraphique : Aile(s)

  Tout est venu d’une phrase lue dans le recueil d’une plume turquoise. Tout est venu d’un fabuleux « Désordres » qui a fait germer en moi cette envie incomparable de lire encore des textes d’une telle puissance, d’une telle portée. Tout est venu de la chance de rencontrer sur son chemin de lectrice, une auteure à la plume tellement belle qu’elle m’a traversée le cœur. Une plume qui a déposé ses mots et qui sont devenus miens.Le petit carré jaune est venu de ces mots. Le petit carré jaune a germé dans ce livre à la... [Lire la suite]
11 décembre 2014

"Lambeaux" Charles JULIET

« Si ta mère n’avait pas sombré, qui aurais-tu été ? Souvent tu t’es posé cette question. Un jour, tu as écrit un texte dans lequel tu faisais se rencontrer deux hommes d’une trentaine d’année. Ils ne se connaissent pas, appartenaient à des milieux différents, mais ils avaient beaucoup en commun. L’un était écrivain autrement dis toi-même, et l’autre était celui que tu serais devenu si le destin t’avait imposé de rester dans ton village d’origine.[…]Un jour, il te vient le désir d’entreprendre un récit où tu parlerais de... [Lire la suite]
21 novembre 2014

Un livre, un lieu : Quand la Marquise de Merteuil me lance un défi !

Un livre, un lieu ?   Comment définir une réponse à un livre, un lieu…. Que de choses à suggérer, à ressentir pour moi. Que de lieux qui d’un seul coup ressurgissent à la lisière de ma mémoire, à la portée de mes yeux. Que de lieux traversés, que de chemins empruntés, que de trains croisés.Faire revivre l’endroit, ressentir les images, entendre les bruissements des feuilles tournées, lever les yeux et entrevoir une silhouette, un champ, entendre le chant d’un oiseau, le craquement d’un écureuil qui saute de branche en... [Lire la suite]

25 octobre 2014

Saturday night fever : "Désordres, lettre à un père" - Elsa Montensi

« Ecrire, déchire la compulsion de répétition du passé dans l’âme.A quoi sert d’écrire ?A ne pas vivre mort. »  Pascal Quignard – la barque silencieuse   «  Tu préfères le corps des hommes à celui des femmes. Tu es né ainsi. Tu n’as pas choisi. Mais il y  la société, le poids de son regard. Un regard trop lourd à porter. Celui de la différence. A vingt-trois ans, tu fais le choix de te marier. Pendant neuf ans, tu fais semblant, mènes une double vie. L’engrenage est enclenché, tu pousses la... [Lire la suite]
18 août 2014

"Dentelle PhotoGraphique" - Nathalie MAGREZ

    Je me rappelle la première fois que j'ai rencontré Nathalie MAGREZ, mon coeur en a pris un sacré coup. Un coup d'encre bleue, un coup de chemin des possibles, un large sourire et des étoiles dans les yeux. C'était au mois de janvier de cette année. Cette même semaine, je rencontrais Elsa MONTENSI et Nathalie MAGREZ. Mes deux passions étaient réunies. Mes deux artistes (car oui pour moi Elsa et Nathalie sont deux artistes) préférées... Deux grandes dames qui avaient accepté de se dévoiler. Deux femmes qui... [Lire la suite]
05 juillet 2014

Vacances, j'oublie tout...

    Comme tous les étés vous remplissez vos valises et sac(s) à dos. Robes, jupes, pantalons, shorts, petits hauts sans oublier l'éternel maillot de bain, la serviette de plage et les tongs. Mais comme chaque année vous vous posez la question ? Quel(s) livre(s) vais je prendre ! Alors ni une, ni deux... je vous ai concocté un petit résumé de ces six derniers mois. A vos balluchons, prêt, partez !!     Janvier   La cuisine des flibustiers, Mélani Le BRIS : On se promène des... [Lire la suite]
11 janvier 2014

Balade parisienne avec Elsa MONTENSI

Il y a bientôt plus de 9 mois, je vous ai parlé d'un recueil qui m'a laissée un sacré désordre dans la tête et l'âme. Je vous ai parlé d'un petit livre qui a été une révélation pour moi et pour une auteure, "Désordes, lettre à un père" d'Elsa MONTENSI. Et il est des phrases, des mots qui vous pénètrent l'âme parce qu'ils arrivent au moment où vous êtes prêt(e)s à les lire, les découvrir, en faire votre chemin, votre jardin secret. Des mots qui s'écrivent sur une portée musicale, une corde sensible d'un piano, une touche,... [Lire la suite]