15 mars 2015

France Cavalié "Baïnes"

« Roseoleg. En un mot, une danse, une contorsion. Deux corps  imbriqués, souples et soudés, dans le mouvement de la danse, un prénom chaloupé qui nous va bien. Notre amour est un sentiment parfait et déchirant, depuis qu’Oleg a déraillé.Roseoleg, un lasso qui lacère le cœur et tourne la roue de nos corps impatients.On s’attrape, on se confisque au monde, on ne s’aime plus comme des humains tellement on se veut ; ça monte et ça descend, les petits chevaux de la tendresse folle, échoués quand s’arrête la fête foraine et... [Lire la suite]