07 juin 2017

" L'adoption - La Garùa " Zidrou et Monin

  Il m’arrive tout comme les romans de tomber sur des bandes dessinées qui me deviennent des essentiels, impossible à parler, commenter. Des scénarios qui se nouent dans ma gorge, des illustrations qui me prennent aux tripes, ce quelque chose de fort, poignant, fragile. Comment d’ailleurs parler de L’Adoption sans révéler ce qui est écrit.  « L’amour ne se vole pas. L’amour ne s’achète pas. L’amour se mérite. »  « On a beau savoir que, par nature « end » et « happy » ne feront... [Lire la suite]

26 avril 2017

" L' amour est une haine comme les autres" Louis et Marty

  Cette bande dessinée n’avait pas grand-chose pour me plaire, visuellement parlant.  Une couverture certe attirante où se dissimulait un visage, un paysage bucolique, deux enfants, un air de nostalgie assez mystérieuse… Mais à l’intérieur, des illustrations assez violentes, un coup de crayon vif, hachuré, noir, à la limite des polars américains où le bon est bon et le méchant, ignoble. Des couleurs sombres peu attrayantes pour quelqu’un qui aime l’univers poétique.  Bref très peu pour moi. « Mon... [Lire la suite]
02 janvier 2017

" L'adoption " Zidrou et Monin

  Cela fait un bout de temps que je tourne autour, que je la lis et la relis (relie… ?), que je la pose pour la reprendre et la relire. Cela fait un bout de temps que Qinaya me touche, me bouleverse, me procure un sourire infini et une petite bulle qui me vient du fond du ventre. Il y a des romans graphiques qui vous touchent au plus profond par leur histoire, leur scénario sensible, fragile, beau, solaire et un graphisme somptueux, doux, rond, tendre. Il y a des rencontres comme il y a des bonheurs, des petites... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
08 octobre 2015

"Facteur pour femmes" Quella-Guyot/Morice

« Là sur cet ilot rocailleux abandonné aux frasques du fougueux atlantique, la possibilité d’un conflit n’effleure même pas les esprits. Pourtant, la sale guerre va bientôt frapper à la porte d’un coup de crosse de fusil et va la dégonder pour plusieurs années. […] Dans cette ile oubliée des politiciens d’habitude, le gouvernement a fait sa razzia d’âmes vaillantes et l’a vidée de son sang. En un tour de main, les levées de soldats ont épuisé les ressources en hommes. Le mâle est devenu une denrée rare : des gamins... [Lire la suite]
31 juillet 2015

"Ceux qui me restent" Damien MARIE Laurent BONNEAU

«  Merci, j’ai bien compris qu’on ne guérit pas d’Alzheimer !Nous faisons ce que nous pouvons pour…Pour quoi hein ? POUR QUOI ?! Pour empêcher une fin inéluctable ? Pour retarder son isolement dans ses putains de vieux souvenirs à la con ?!Non, aucune thérapie ne ralentit l’évolution de la maladie mais elles améliorent les conditions de vie du patient. »   Cette bande dessinée me hantait depuis un bout de temps mais je n’osais m’en saisir. A chaque vision de cette couverture jaunie aux... [Lire la suite]
26 janvier 2015

"Un grand cru de Bourgogne oublié " Guillot, Richez, Guilloteau

« pétard de pétard !Jigusse crailliste !Palsambleu !Vertuchou ! Vertuchou !Bon sang de bonsoir ! J’ai trouvé … ! Pétard de pétard, c’est quoi ce vin ? »   Dans toute cave, il nous arrive de retrouver une bonne vieille bouteille qui traine dans des casiers laissés à l’abandon, poussiéreuse, recouverte de toiles d’araignées et dont il est impossible de savoir ce que c’est, d’où elle provient, qui l’a fabriquée, mise en bouteille. On ne connait rien de son histoire mais ce... [Lire la suite]