07 janvier 2015

Ils ont souillé la liberté

07h10, je ne sais où je suis mais depuis hier soir je viens de me rappeler qui je suis et d’où je viens. Pour toi, je me suis lavé, j’ai changé mes habits. J’ai troqué mes vieux jeans troués, élimés et puants la rue. Je me suis lavé, rincé, nettoyé, rasé. Je sens bon. J’arrive. Je reviens à la maison. Ce matin, j’ai acheté un billet pour prendre le train. Revenir à tes côtés. Me poser et tout redémarrer. Repartir à zéro. Me retrouver. Rêver. Ne plus faire semblant de croire que la liberté reste qu’un vaste projet d’illuminés.... [Lire la suite]