08 février 2016

"Les âmes et les enfants d'abord" Isabelle Desesquelles

  « Nos yeux, Madame, ne se sont pas croisé, cependant je sens la force de votre regard non pas sur moi mais en moi, la profondeur qu’il me donne. Je vous en prie, continuez à ne pas me lâcher. Je lis, marche, j’élève mon fils ; interrogeant l’iniquité, je m’interroge, réfléchissant à l’injustice, elle me réfléchit, elle. »  Comment parler de ce livre ? Comment en parler sans penser à celle que j’ai croisé un matin et qui se rappelle à mon souvenir régulièrement.  Comment ne pas penser à vous,... [Lire la suite]