28 janvier 2018

Vidal, Bertrand, Parada, Pinel "Les petites marées"

Tout a commencé avec une histoire d’amour, d’un amour impossible à vivre, à dire, à concevoir. Un amour de jeunesse auquel on se raccroche comme on se raccroche à une bouée pour ne pas sombrer, affronter la vie, la mort qui pointe son nez alors que l’on n’est pas préparé, ou du moins  pas complètement. Un amour nos quatorze, quinze ou seize ans qui s’égrène au fil du temps, sur lequel on s’appuie, on espère toujours autant. Un amour comme un ami à qui l’on tient. Un amour comme un été, un automne, un hiver, un printemps qui... [Lire la suite]