10 octobre 2013

Serge JONCOUR " L'homme qui ne savait pas dire non"

  " Ce n'est pas pour rien qu'un mot se perd, au contraire, s'il se perd c'est qu'il vous attend, car c'est de lui que tout partira, c'est qu'il cherche à vous dire l'histoire. Chaque mot perdu est une clé, une clé qui ouvrirait sur un lieu tenu secret de vous, une clé qui pour peu que vous le retrouviez délivrerait une émotion, un souvenir, une scène primitive, peut-être même une histoire qui s'est tenue en dehors de vous concerne pourtant une scène primitive dont la résonance dicte tout, elle est ce que le brouillard est à... [Lire la suite]