23 juin 2017

" Minuit en mon silence " Pierre Cendors

  « Je murmure des mots nocturnes. Peu à peu, je me rapproche de vous à voix basse. Et parce que la parole ne peut aller beaucoup plus loin, j’écris ce silence qui ira seul ouvrir le chemin. Nul chemin qui n’indique ce chemin. Il faut se porter à sa rencontre, endurer jusqu’au bout le fardeau d’une promesse sans repos. Vous avez aggravé la mienne, arraché les voiles qui estompaient sa noire radiance. Comment vous dire cette voix nue sombrée continuellement sous ma peau ? J’écoute son appel décroître, puis reprendre,... [Lire la suite]

13 novembre 2016

"Anguille sous roche" Ali Zamir

«  la vie d’un individu est un immense château caverneux où l’on trouve des antichambres, des chambres et des caves, […] la vie d’un individu est un ensemble de pièces éclairées et de pièces sombres tenues secrètes, chacun de nous est presque un océan, donc on est dans ce monde comme dans une immensité composée de tant d’océans, dont la profondeur de chacun révèle l’existence indiscutable d’une variété inépuisable de créatures, et tout cela on ne peut pas l’apprendre du jour au lendemain dans des morceaux de journaux comme... [Lire la suite]
05 juillet 2016

Notre Chateau - Emmanuel Régniez

  « C’est à 11h03, le samedi 2 avril, que l’on a sonné à la porte de Notre Château.C’était extraordinaire. Cela n’arrive jamais. On ne sonne pas chez nous. On ne sonne jamais à la porte de Notre Château. »  Il y a quelque chose d’incroyable dans cette aventure des 68 premières fois, incroyable et bien réel : tomber sur des livres, des histoires que nous n’aurions jamais abordé, des récits à l’opposé du style habituel de littérature, de son univers… Enfin bref, tout ce qui pourrait aux premiers abords, nous... [Lire la suite]
22 juin 2015

"Le Caillou" Sigolène Vinson

« J’ignore combien de temps je suis restée inconsciente. Le soleil n’est plus tout à fait à la même place. Ai-je bu depuis ce matin ? Je n’en ai pas le souvenir. Dans mon sac, ma bouteille d’eau est encore pleine. La mort par déshydratation est celle des naufragés sur les radeaux, des matelots à la dérive, de ceux que la pleine mer avale. De toute façon, je n’existe déjà plus.Quand Monsieur Bernard a voulu savoir si j’avais fait des études, je lui ai répondu : « oui très longues. » Il n’a pas cherché à savoir... [Lire la suite]