07 août 2013

Grâce à Gabriel - Arnaud FRIEDMANN

 "On ne lui avait jamais expliqué, à Michèle, que la vie ce serait ça et qu'elle s'y résoudrait. Mais les terreurs de sa grand mère ne l'ont pas protégée de rien. Des cadavres dans les rues, sur les places des villages, qu'il ne faut pas regarder, disait-elle. Mais elle, Michèle, elle ne peut fermer les yeux ; ça ne sert à rien. Les images s'insinuent. Elle regarde elle affronte, et quoi qu'elle prétende du déroulement de ses journées, ses nuits sont des enfers".   Imaginez les montagnes des... [Lire la suite]