03 septembre 2017

L'Eté jaune Carré - 7 - Sophie Lemp et Lucile Bordes " A quatre mains "

        A quatre mainsSophie Lemp et Lucile BordesL'été jaune carréLe blog du petit carré jaune

02 septembre 2017

L'Eté jaune Carré - 6 - Sophie Lemp et Lucile Bordes " A quatre mains "

      A quatre mainsSophie Lemp et Lucile BordesL'été jaune carréLe blog du petit carré jaune
01 septembre 2017

L'Eté Jaune Carré - 5 - Sophie Lemp et Lucile Bordes " A quatre mains "

      A quatre mainsSophie Lemp et Lucile BordesL'été jaune carréLe blog du petit carré jaune
31 août 2017

L'été jaune carré - 4 - Sophie lemp et Lucile Bordes " A quatre mains "

    A quatre mainsLucile Bordes et Sophie LempL'été jaune carréLe blog du petit carré jaune
30 août 2017

L'Eté Jaune Carré - 3 - Sophie Lemp et Lucile Bordes " A quatre mains"

    A quatre mainsSophie Lemp et Lucile BordesL'été jaune carréLe blog du petit carré jaune
28 août 2017

L'Eté Jaune Carré - 1 - Sophie Lemp et Lucile Bordes " A quatre mains"

        A quatre mainsSophie Lemp - Lucile BordesL'été jaune carréLe blog du petit carré jaune
01 juillet 2017

L'été jaune carré

Comme promis le bel été va encore avoir lieu cette année chez le petit carré jaune. Et comme en 2015 et 2016, le cœur va s’emballer, la peau frissonnée, en partager vos créations à deux ou quatre mains .  Il va être beau, oui, cet été. Il va être doux, rieur, interrogatif, dérangeant, dansant, amusant, enfantin, poétique, aérien. Il va être chaud, très chaud, un poil frisquet aussi. Il va être allongé sur une serviette de plage, alangui à une terrasse de café, marchant sur des sentiers escarpés, vadrouilleurs à... [Lire la suite]
05 décembre 2016

" Le 27 avril 1986 : de Prypiat à La Seyne sur Mer" adaption radiophonique de Sophie Lemp

  « Lucie  J’avais quinze ans et le monde à mes pieds. Je n’aimais ni moi ni les autres, ce qui me laissait une liberté souveraine. J’allais au lycée en mobylette. Le midi je rentrais chez mes parents, jamais pu supporter la cantine, trop de gens qui mangent. C’était l’année où j’apprenais mon cours d’économie à patins à roulettes sitôt la table débarrassée, tournant à toute allure jusqu’à l’étourdissement autour de l’immense salon-salle à manger familial. Je ne comprenais rien à l’économie. Je n’avais trouvé que... [Lire la suite]
09 août 2016

"86, une année blanche" Lucile Bordes

  « Ca ne pouvait pas être vrai, il n’y avait pas d’images. Toujours la même carte d’un autre temps, aux contours sommaires, les mêmes croquis simplistes, l’unique photo grisâtre. Rien qui nous oblige à regarder en face l’entrée du gouffre.Qui pouvait être assez bête pour croire que le nuage s’était arrêté à la frontière ? Disons que c’était important de croire à quelque chose. On en avait tous envie. Avant au siècle de la peste, la peste noire dont Pagnol donne une description si terrible, on avait la religion. Mais... [Lire la suite]