31 décembre 2018

Mois par moi, Moi par Mois by Petit Carré Jaune

    1er décembre / Un oiseau et d’une jolie nouvelle / La fatigue de fin d’année / Commencer ce mois en toute liberté / Continuer ou pas / On s’en fout se qui compte c’est ce bout de mois ! Moi ? / Le 2 et après on verra  / Ne rien s’imposer, ne rien imposer / Mois par moi, moi après mois, moi et après, mois et au delà / Je te souhaite des présences qui prennent soin de ta solitude / Le vent dans les saules et sa poésie / De toute façon Montreuil c’est surfait / Montreuil et voir des yeux et un visage... [Lire la suite]

27 décembre 2018

68 premières fois - édition 2018

Les 68 premières fois, ces premiers romans qui nous procurent tant de frissons, de découvertes d’un auteur, d’une plume, d’une histoire. Ce quelque chose d’impalpable car nouveau, novateur pour certains. Ce quelque chose qui va plus loin même que la littérature, qui procure des frissons lors des rencontres, des émerveillements et des picotements dans les yeux et les cœurs. Ce quelque chose qu’il est difficile de nommer tellement la force des mots est là. Les 68 premières fois et ces lectures qui nous donnent cette envie de continuer,... [Lire la suite]
26 décembre 2018

Ma bib à lire 2018

  Une année 2018 riche en lectures et en découvertes, en petites pépites et coups de cœur, coups de poing. Une année qui m’a remuée, sensibilisée, interpellée et juste pour cela … je me dis que la littérature est ce puissant vivier qui nous interroge, nous secoue et nous fait sortir de nos sentiers, de nos chemins bien balisés, nous heurte, secoue pour nous nous faire avancer. (Dans cette liste purement exhaustive manque le sublime roman de Gaëlle Josse - une folle impatience - pour lequel je n'ai jamais réussi à écrire un mot... [Lire la suite]
24 décembre 2018

Ma bib à jeunes 2018

C’est quoi être enfant. C’est quoi la littérature pour enfant… Je ne sais pas. Je ne sais comment répondre à une question où je n’ai pas de réponse. La littérature pour enfant, pour jeune, pour ado… c’est de la littérature. Tout simplement. Celle qu’ils leurs parlent, leurs ouvrent, leurs donnent la liberté, l’espoir, la sagesse, les rires, des frissons ou peut être comme nous, l’envie.    Cruschiform – Colorama  Un inventaire de nos tubes de peinture, crayons feutres, de couleurs, pastels. Une source... [Lire la suite]
02 décembre 2018

Mois par moi, Moi par Mois by Petit Carré Jaune

    Novembre / Se dire que commencer en novembre c’est bien. C’est le mois qui veut ça. / Coucou Moka / Tu sais j’aime bien / Mois ou moi ? Moi ou toi, mois par moi ou moi par mois / Un moi après mois / Zèbre ou pas ! / Se souvenir des belles choses / Ou pas / Nathacha, se réveiller au monde / Bilan / Tout ça en fait c’est une histoire de Merveille / S’offrir une histoire d’amour / L’amour toujours l’amour / Et toi l’amour c’est quoi ? / Ce qui fond sous la langue et enrobe le cœur / « L’amour c’est ce... [Lire la suite]
12 octobre 2018

PolaroïdS "Les petites barbares"

La porte s’ouvre et elles s’engouffrent dans le jardin comme si leur vie en dépendait. Elles ont dix, douze ans. Deux sœurs. La plus âgée, blonde aux yeux sombres. La plus jeune brune, le regard noir. Ça commence toujours de la même façon : elles jouent tranquillement et puis soudain, ça dégénère. Elles se mettent à crier. L’aînée a la voix rauque à force d’être toujours au maximum de la puissance de ses cordes vocales. Elle saisit un coussin, en frappe sa sœur. La petite, stoïque, ne dit rien et puis s’exaspère et réplique. Alors les... [Lire la suite]

04 juin 2018

PolaroïdS " Prie-dieu"

Tu m’as dit assieds-toi. Ta voix était douce encore. J’ai regardé la chaise. Tu as toujours eu le goût des mises en scène. Je n’ai pas obéi. Je ne voulais pas me plier à ton petit jeu. Je savais très bien où tu voulais en venir. Tu as saisi mon poignet. J’ai grimacé. Assieds-toi!   Tes yeux durs soudain et ta voix grinçante. Je ne l’ai jamais aimée ta voix. Nasale, haut perchée et fausse. Mais comme tout ce qui t’appartient, tu veux la croire belle et séduisante. J’ai obéi. Mon sac sur les genoux. Hier, ici même, on enterrait... [Lire la suite]
04 mai 2018

PolaroïdS "L'un ne va pas sans l'autre"

Il y a une ampleur qu’elle n’atteint pas. Jamais.  Elle dit, je suis comme une enfant qui ânonne l’histoire de sa vie. Ses mots sont des avions en papier mal pliés. Condamnés à l’écrasement sur le bitume.  Elle voudrait. Toujours elle voudrait, mais rien ne vient. Le réel est un caillou sous son pied et sa chute est sans fin.  Elle dit, il faudrait peut-être, sans doute, pourquoi pas. Manger bio. Méditer tous les matins. Ou seulement se dire que ce n’est pas possible. Etre réaliste. Point. Elle ne sait pas faire... [Lire la suite]
16 avril 2018

PolaroïdS " Le Clou "

  Tu te débats dans tes contradictions. Tu vis dans un cadre dont rien ne parvient vraiment à ébranler les fondations. Parfois, tu te fais peur. Tu suscites la crise pour qu’autour de toi, ça tangue un peu. La réaction te donne l’impression qu’il se passe quelque chose. Mais en réalité, rien ne se produit. Tu ne veux pas changer. Tu veux que tout demeure en l’état. Tu aurais trop à perdre si quelque pièce de l’ensemble était déplacée. La facilité, le confort, le sentiment d’avoir construit quelque chose de solide, le regard de... [Lire la suite]
03 avril 2018

PolaroïdS - " L'écorce abolie "

Se rendormir. Tâche impossible. Le corps cherche une position agréable, ne la trouve pas. L’esprit en profite pour se sauver. Il part loin de la chambre et de la chaleur du lit, s’évade dans la nuit, reprend le fil de la journée, y fait des accrocs. C’est insupportable. Comme le déclenchement d’un signal intérieur auquel je ne peux rien changer. Toujours quelque chose m’échappe. Je finis par me lever.  Au gré des nuits, la fatigue m’attendrit. Une part de moi cède. Comme lorsque les parents, las des assauts répétés de leur... [Lire la suite]