29 mai 2017

" Le saut oblique de la truite" Jérôme Magnier Moreno

  « Partir pour Corte et s’engager dans la vallée du Tavignono est une expérience étonnante en soi, et encore plus pour un Parisien banlieusard. En effet ici, pas le moindre embryon de banlieue, pas même de centre commercial ou de zone industrielle, pas un seul entrepôt ! C’est un peu comme si, marchant dans le centre historique de la ville, on arrivait devant une porte et qu’en l’ouvrant on se retrouvait soudain en pleine nature grandiose, à la manière de ces tableaux oniriques de Magritte. » Une histoire de... [Lire la suite]

24 juin 2016

"Les Ombres " Zabus - Hipolyte

 « Quand un homme fuit son pays, c’est toujours pour trouver une vie meilleure… Mais la route est longue et difficile. L’exilé s’épuise tant à survivre qu’il en oublie la raison pour laquelle il est parti, ce qu’il cherche et même qu’il est. Il n‘est plus qu’un corps qui marche… C’est à ce moment-là quand il est le plus vulnérable, que la maladie l’attaque. Elle va s’en prendre à ce qui fait de lui une personne singulière,  à son histoire, ses souvenirs…A vrai dire elle achève ce que l’exil a déjà entamé… […] Ce... [Lire la suite]
17 décembre 2015

"Au bord des grèves" Marie Le Gall

« Autour d’elle, la plupart du temps, on a feint d’ignorer son chagrin, son isolement après ce deuil et l’arrêt brutal de la relation qui l’emprisonnait corps et âme à cet homme violent qui l’avait si mal aimée. Pourtant, elle le savait par ses lectures, la Comédie Humaine, les comportements des uns, des autres, lorsque l’on est à terre et que l’on a besoin d’un secours ! Personne. On est seul. Nul n’est prêt pour vivre l’isolement. Chacun peut le sentir, fuir alors le frère ou la sœur blessés ; et vite, rejoindre le... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 21:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
01 janvier 2014

"La cuisine des flibustiers" Mélani Le Bris

Voilà voilà... j'arrive !!! Je sors de la cuisine, je pose les ingrédients et j'arrive pour vous présenter mes voeux de nouvelles années.... Alors bien entendu j'aurais pu faire comme tout à chacun, vous dire bonne année, bonne santé... et vous dressez une liste de résolutions que je ne tiendrai pas mais bon cela ne me ressemble pas... Donc pour une fois, j'userai de silence et emprunterai les mots de Jacques Brel : " Le seul fait de rêver est déjà très important... Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir et l'envie... [Lire la suite]