06 août 2018

Claudine Galea - Le corps plein d'un rêve

  « … c’était fini,  Patti ne me quitterai plus, je ne le savais pas et j’allais tout faire pour qu’elle ne me quitte pas, mais je l’avais, greffée dans le cœur sous la peau, la voix de Patti. Lorsque Redondo beach est arrivé, j’ai cru que ça allait être gai, et puis j’ai eu envie de pleurer, quelque chose d’autre encore était passé de Patti à moi et c’est ça que j’allais essayer de virer, elle m’avait fichu la nostalgie et les larmes plutôt que la rage et le cri, voilà pourquoi la fille sans voix, n’est pas devenue... [Lire la suite]

18 juin 2018

Henri Meunier Aurore Petit " 1 temps"

  « Qui a inventé le temps ? Ce n’est pas toi, ce n’est pas moi ? Qui a inventé le temps de l’homme ou du papillon ? »   Le temps d’ouvrir un livre et de plonger dans cet instant où ce même temps suspend son vol, où le caillou chute dans l’eau, la main encore ouverte au-dessus de l’onde et de ses ronds. Qui de l’homme ou du temps a inventé la mesure des battements des secondes, des minutes, des heures ou d’une vie ? Un souffle, un paysage ou rien n’est né, ou rien n’est. Un temps et quelques... [Lire la suite]
18 mai 2018

Raphaëlle Riol "Tanguy Colère a disparu"

« J’ai lu un article, récemment. Il y aurait en France environ 40 000 personnes qui disparaissent chaque année. Les trois quarts sont retrouvées. Reste un quart d’entre elles dont la disparition demeurera non élucidée pour toujours. Il y a des gens qui s’évaporent au beau milieu d’une fête, d’autres qui ne reviennent jamais de la boulangerie où ils étaient partis chercher une baguette. Certains blogs sur Internet échafaudent des théories foireuses sur des enlèvements par des extraterrestres, des trous noirs, des zones... [Lire la suite]
09 avril 2018

Fabienne Juhel "La femme murée"

« A contre-jour, la bâtisse a plutôt l’allure d’un château médiéval, mais, avec sa façade toute couturée c’est bien autre chose. Une termitière, une tanière, un bunker. Cela dépend de l’ngle sous laquelle la maison apparait au promeneur. S’il l’aborde de front ou de côté. De la course du soleil. Des saisons et de la vitesse des nuages. Cela dépendra aussi de sa sensibilité, cartésien, esthète, pragmatique ou bien poète ? »  Elle s’appelait Jeanne. Jeanne Devidal. Mais tout le monde dans le village la surnommait... [Lire la suite]
12 janvier 2017

"la vitesse sur la peau " fanny Chiarello

« Le jour où tu as perdu la parole, j’ai perdu l’usage de mes jambes. Le jour où la parole t’est revenue, je ne me suis peut-être pas levée de mon fauteuil roulant mais tu as réintroduit le mouvement dans ma vie. Il est très différent de sentir le vent sur son visage et de fendre l’air. C’est le genre de nuance qui doit te plaire, à toi qui aimes soulever les apparences pour regarder ce qui se cache en dessous. A la force de tes bras et de tes jambes, pour la première fois depuis plus d’un an, j’ai ressenti la vitesse sur la... [Lire la suite]
22 novembre 2016

" La recette des parents " Martin Page - Quentin Faucompré

«  La recette n’était pas bonne.Olga proposa à ses camarades d’ajouter des ingrédients plus étranges.Le soir même, les enfants posèrent l’entonnoir sur l’oreille des Papas et des Mamans. Ils y firent glisser des paillettes de couleur, des fruits exotiques, des instruments de musique, des fleurs…Le lendemain matin, le résultat fut étonnant. »  Prenez un Martin Page. Ajoutez du Quentin Faucompré. Mélangez les ingrédients au gré de vos envies, de vos humeurs, de vos joies et peines. Secouez. Innovez en rajoutant ce... [Lire la suite]

28 juin 2016

" Le monde entier " François Bugeon

«  Chevalier aimait manger, et se faire à manger aussi, et faire à manger pour les autres, cultiver tout ce qui pourrait s’avaler un jour ou l’autre, de quoi manger, de quoi foire. Il n’aimait pas trop parler de la nourriture, cette affaire-là était dans sa nature, et sa nature était plutôt taciturne. Il se taisait à table vu qu’on ne parle pas en mangeant, et se taisait aussi en préparant les plats, vu qu’il cuisinait seul et qu’on n’avait pas à tourner dans ses pattes dans ses moments-là. Il se taisait aussi dans son... [Lire la suite]
05 avril 2016

" Ma fugue chez moi " Coline Pierré

«  Mardi 19 décembre 14h46 Les rayons du soleil ont fait évaporer mon spleen. J’ai repris mon rythme et mes activités quotidiennes : la lecture, le banjo, le dessin. Je suis ici depuis près d’une semaine, je ne suis pas sortie de la maison, pourtant il me semble avoir vécu davantage qu’en un mois au collège. Peu importe où on se trouve, ce qui rend la vie palpitante, c’est ce qui se passe dans notre tête. Tout peut devenir une aventure, même l’immobilité et la solitude. »   « Ma fugue chez moi ».... [Lire la suite]
04 mars 2016

"Je suis née sous l'eau", "Je suis né sous la terre" Valie Le Gall et Alex Cousseau

C’est l’histoire en deux voix, à deux voix : une qui vient de sous l’eau et une de sous la terre. Un petit livre que l’on ouvre et retourne sitôt l’histoire terminée pour en découvrir une autre. Pile ou face. Une histoire comme une légende venue d’un autre temps et qui façonnent deux enfants, qui les fait vivre, qui est vie.     On suit d’un côté Naïda, jolie petite fille de 9 ans, issue de la mer, un soir de tempête. « Je suis née sous l’eau, dans un lagon peuplé de poissons. » Ses parents rêvaient... [Lire la suite]
29 juin 2015

Monsieur Hulot à la plage - David Merveille

Je vous l'avoue je suis une fan de Monsieur Hulot. Jacques Tati est pour moi l'acteur avec un grand A, celui qui d'un corps fait apparaitre toute une vie, toute une histoire, une ribambelle d'émotions. Alors lorsque cet album jeunesse est sorti je ne pouvais que me précipiter pour me plonger dans les bras de Monsieur Hulot à la plage.   Et quel délice, quel bonheur, quelle tendresse dans ses pages. Quelle poésie, quelle pureté, délicatesse. David Merveille a reconstitué avec un bonheur non fin, un tendre clin d'oeil à Jacques... [Lire la suite]