29 mars 2016

" Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants " Mathias Enard

  « Je ne cherche pas l’amour. Je cherche la consolation. Le réconfort pour tous ces pays que nous perdons depuis le ventre de nos mères et que nous remplaçons par des histoires, comme des enfants avides, les yeux grands ouverts face au conteur »   Je me pose une question : certains livres nécessitent-ils une énième chronique lorsque tout a été dit sur eux, sur lui ? Comment en parler lorsque la beauté des mots, l’envoutement que procure la lecture, effacent tous les phrases que l’on pourrait écrire... [Lire la suite]

13 février 2016

Saturday read fever " Le retour de la bondrée"

Une page blanche. Un silence qui s'installe. Pas un bruit ou à peine le vent qui semble souffler dans ce coin de campagne. Sur un pieu, une buse attend sa proie. Immobile elle guette. Ses plumes suivent le mouvement de l'air qui s'éparpillent dans un souffle. Sans un bruit, sans un mouvement. L'immobilité mobile. Son oeil globuleux fixe un point que nous ne ne voyons pas. Inquiétude de la page. Comme une angoisse devant cet oiseau au si triste présage. Les ergots sont plantés dans ce pieu où passent deux fils... [Lire la suite]
10 octobre 2015

Saturday read fever - "Album", Marie Hélène Lafon

Cela fait un bout de temps que j’ai envie de vous parler d’« Album » de Marie Hélène Lafon. Cela fait un bout de temps que je ne sais comment mettre des mots sur ce que j’ai lu, ressenti.Vous écrire un billet bien lisse, bien propre… je ne sais pas le faire. Vous dire que ce recueil m’a fait aimer encore plus cette auteure, cela je pourrais mais je ne serai pas à la hauteur de ces quelques mots écrits sur un cahier. Je ne serai pas à la hauteur pour vous décrire toute la poésie, toute la beauté d’un monde loin des villes,... [Lire la suite]
03 octobre 2015

Saturday read fever - Ibrahim Maalouf

La première fois que j’ai entendu sa musique, j’ai su d’office que son son, sa façon de jouer de la trompette me parlait, éveillait en moi une symphonie de mots, une mélodie de voyages, d’ailleurs aux rythmes cuivrés, de découvertes, d’échanges et d’ouverture d’esprit. J’ai su tout de suite qu’à chaque album, je serais présente, fidèle comme quelqu’un qui attend patiemment chaque note, chaque noire, blanche, mesure, portée, innovation. Alors bien sûr, j’ai des/un album(s) fétiche(s), certains qui me plaisent plus que d’autres, mais... [Lire la suite]
25 juillet 2015

Saturday read fever : "Nouaison" Silvia Härri

« Mardi, 11h30La pluie ruisselle contre la vitre.Revêtir la blouse bleue qui se lace par derrière. Sa peau nue, isolée sous le coton, a froid. Elle tremble.Avant, se purifier. Laisser couler l’eau comme on peut, là où l’on peut, malgré ce ventre qui encombre et laisse penser qu’elle va rester coincée dans la cage de la douche.Ne rien oublier, pas le moindre centimètre, astiquer dans tous les plis et les replis jusqu’à ces zones lointaines, étrangères maintenant, que la main n’atteint plus. Un corps (le sien ?) passé au savon... [Lire la suite]
19 juillet 2015

Saturday read fever - le fil Sophie Lemp

Les samedis soirs, j’aime entamer un nouveau chapitre, commencer un livre ou me rappeler un qui m’ai laissée de jolis, tendres, vrais souvenirs de lectures. Et puis il m’arrive que ces mots lus le soir produisent un effet le dimanche matin. Alors je m’empresse de les aimer encore plus, de me ravir d’eux, de vous les faire découvrir, donner envie et peut être par la même occasion vous procurer aussi cette ivresse des mots. Alors à vous de lire et de découvrir les 1er mots, chapitres de ce livre   « Son visage penché vers... [Lire la suite]

20 juin 2015

Saturday red fever - Coeur de Cailloux

1.   Il y avait cette dame. Il y avait ce banc. Une vieille dame toute ridée et vieux banc tout cassé. La veille dame était dessus et le vieux banc dessous. Et tous les deux, ils allaient si bien ensemble qu’on ne savait plus qui était la dame et qui était le banc.En tout cas, moi, de là où que j’étais, je n’arrivais pas à savoir où commençait l’un ni où finissait l’autre. Dans le style fusionnel, on pouvait difficilement faire mieux comme duo.Si, une moule accrochée à un rocher, peut-être. Eux aussi, au bout d’un moment, ils... [Lire la suite]
10 juin 2015

"Les notes de la mousson" Fanny Saintenoy

« Si j’avais eu un don, si j’avais été musicienne, sais-tu ce que j’aurais écrit ? J’aurai capturé les notes de la mousson : ses crépitements, son feulement, le tempo du clapotis et le silence qui rôde autour. Je suis trop vieille, et je ne serai jamais douée, mais toi, tu pourras peut-être inventer cette musique. »   Je ne sais pas encore comment je vais vous parler de ce roman qui m’a tenue dans ses pages durant 15 jours. 15 jours où je n’ai pas eu envie de lire d’autres mots, d’autres phrases. 15 jours... [Lire la suite]
06 juin 2015

Saturday read fever - Les notes de la mousson

« Lumière.   Devant la maison, deux vaches sont allongées face à face, pattes repliées le long du trottoir. L’une a l’air songeur, l’autre de profil, a un œil fermé et la gueule entrouverte. Elle rit franchement à une plaisanterie de sa voisine. La servante les regarde derrière la grille de la moustiquaire, elle voit dans ce portrait un signe, comme un bon présage. Un vent lourd et humide déplace les nuages noirs d’une mousson annoncée, l’eau tiède, d’habitude attendue avec soulagement et impatience, n’est pas la... [Lire la suite]
01 mars 2015

Michèle Lesbre "Chemin"

« Derrière le hublot, les images passaient comme à travers une lunette scrutant un horizon lointain, et me donnaient la force et le désir d’aller jusqu’au bout de ce voyage, que d’une certaine façon je devais à l’homme du réverbère. Je me souviendrais sans doute longtemps de ce matin sur la Minette, comme je me souviens d’autres matins auxquels je pense souvent et qui sont parfois des refuges heureux. […] Tant d’autres, qui ont laissé des traces lumineuses dans la nuit opaque des chagrins et de la fuite du temps, et me guident... [Lire la suite]