15 mars 2015

France Cavalié "Baïnes"

« Roseoleg. En un mot, une danse, une contorsion. Deux corps  imbriqués, souples et soudés, dans le mouvement de la danse, un prénom chaloupé qui nous va bien. Notre amour est un sentiment parfait et déchirant, depuis qu’Oleg a déraillé.Roseoleg, un lasso qui lacère le cœur et tourne la roue de nos corps impatients.On s’attrape, on se confisque au monde, on ne s’aime plus comme des humains tellement on se veut ; ça monte et ça descend, les petits chevaux de la tendresse folle, échoués quand s’arrête la fête foraine et... [Lire la suite]

07 mai 2014

" Presque la mer " Jérôme ATTAL

 «  -J’ai une idée ! Je crois que j’ai une idée ! Tous les regards s’étaient tournés vers le facteur de Patelin… […]  -On t’écoute Paco, dit le Maire avec un visage qui exprimait la sympathie mais gardait dans le coin de son sourire en coin, le sentiment que cet administré était un doux rêveur, un poète en roue libre, inoffensif à force de faire des tours de bicyclette dans sa tête. […] - si les docteurs aiment tant s’établir à la mer, on n’a qu’à dire qu’il y a la mer à Patelin !! » ... [Lire la suite]
05 juin 2013

"Les Etourneaux " Fanny SALMERON

Où comment tomber amoureuse d'oiseaux de mauvaises augures ! " Fanny Salmeron vit à Paris avec un chat étrange qui porte le nom d’une chanson de Bjork, et, tous les deux, ils sont bien contents de s’être trouvés. Son travail à plein temps, c’est de tomber amoureuse. Elle écrit dans la revue Bordel et lit en robe partout où on l’écoute." Voici un préambule découvert lors du salon du Livre de Paris qui me mit en joie.  Et puis, une amie, fan de la Million's team (éditeur des Étourneaux et du "voyage près de... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 20:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 avril 2013

" Le voyage près de chez moi " - Il faut savoir vivre dangereusement

" Le voyage près de chez moi " Jérôme ATTAL   Il m'arrive assez régulièrement de ne pas résister à la tentation de lire un nouvel auteur, un scribouilleur de mots jusqu'à là inconnu à mes yeux et mes oreilles... Et je dirais que cela est une vraie parenthèse, un enchantement, un voyage vers l'inconnu. Ne connaissant ni sa plume, ni sa personnalité, je me laisse griser par ses phrases, ses lettres, son vocable jeté au pied d'une page. Mais là que dire ... ? " Le voyage près de chez moi " de Jérôme ATTAL est d'abord la... [Lire la suite]