08 septembre 2015

"J'ai tué papa " Mélanie Richoz

  « Accroupi devant la machine, le mouvement m’hypnotise et m’apaise.La machine s’agite pour moi.Elle lave mes pensées, puis les essore.Mes mains sur les oreilles, je me balance et fredonne au rythme du tambour jusqu’à la fin du programme, indiquée par le clignotement du témoin lumineux. J’aimerai pouvoir faire comme elle,m’arrêter,stopper cette anxiété qui me donne le vertige où que je sois, quoi que je fasse. Tout le temps. Mais je n’y parviens pas.Mon cerveau est une terre en constante rotation, soumise aux forces de... [Lire la suite]

29 juillet 2015

"Nouaison" Silvia Härri

« Mardi 11h30. Ainsi est-il écrit dans l’agenda du médecin.Tu ne discuteras pas.Le lit roule dans le couloir, puis basculement de ce corps alourdi (le tien ?) du matelas au brancard. Du brancard ensuite à cette trappe horizontale qu’il faudra traverser (avec, au bout, quel espoir ?), avant que  les néons ne te trouent le regard.Etendue, à nouveau, sur une table, des spots pleins ces yeux qui clignent avec force, maintenant, sous tant de lumière, lumière si crue qu’elle pourrait blesser, griffer la chair ou... [Lire la suite]
22 janvier 2014

"la lune assassinée" Damien Murith

  « Le village, comme une teigne, avec ses maisons basses que mangent les vents, avec ses granges vides où l’on se pend, avec ses bêtes maigres, avec l’odeur du moisi qui rampe le long des ruelles, avec son auberge où l’on boit sa rage, sa haine, avec son clocher qui griffe la croûte grasse du ciel, et son cimetière, rectangle jaune et gris où reposent les os, avec ses chemins de poussière, ses sentiers de misère où poussent la ronce et l’ortie, et plus loin, l’usine, de briques, de fer, de sueur, avec la peur de l’autre,... [Lire la suite]
10 septembre 2013

Zep - une histoire d'hommes

Cette bande dessinée, quand je l'ai terminée, je n'avais qu'une envie : vous faire partager ma belle et merveilleuse surprise, un somptueux cadeau... Et je vais être franche, directe, sincère.... "une histoire d'hommes" est une magnifique bande dessinée. WAOUH, sur le cul, c'est pô possible (comme dirait Titeuf). Et je suis encore sous son charme, sous le choc tellement je me suis laissée embarquer par cette histoire de bad boy, loser, post-adolescent, rockers nostalgiques de leurs belles années.   Pour moi Zep, c'était... [Lire la suite]