08 février 2019

Thierry Beinstingel - Il se pourrait qu'un jour je disparaisse sans trace

  « De nos jours, il n’y a probablement plus de terres vierges, ni d’île déserte à découvrir, mais jamais nous ne nous sommes sentis aussi seuls. Chacun court après sa vie, élabore son petit confort comme Robinson sur la gravure : une table pour asseoir sa posture,  un buffet pour un peu qu’on possède sur terre, un perroquet en miroir pour être toujours d’accord avec soi-même. Et comme Robinson, on craint pour bousculer nos habitudes. Le migrant d’aujourd’hui joue ce rôle. L’humanité entière reste à... [Lire la suite]