18 janvier 2016

"le vent nous portera" - Atelier d'ecriture

© Vincent Héquet    Dans mes oreilles circule cette musique. Inlassablement je l’écoute, la réécoute, la laisse s’infuser en moi. Elle est une partie de ma vie. Elle coule dans mes veines, passe dans mon sang. Elle est liée à mon histoire, mon passé, mon présent, mon futur, ces lieux qui m'accompagnent et font ressurgir des instants. Je ne peux m’empêcher de revoir la scène, d’entendre ce vent d'hiver qui me pliait ce soir là. Je ne peux oublier les larmes qui coulaient, le désespoir, l’obscurité, la route qui... [Lire la suite]

14 décembre 2015

Atelier d'écritures - Le fil de soi

  Tu m’as souvent dit que pour exister il fallait accepter de se dénuder, de mettre à nu ce qui nous reflétait.  Se laisser toucher, ôter nos vêtements pour que nos corps se rencontrent, se goûtent, vivent. Tu m’as souvent affirmé que loin des sentiments, existait un monde d’instants, d’instincts où les caresses parlent, où les corps n’ont nul besoin de superficialités pour être soi. Tu me l’as souvent dit oui.  Tu m’as fait croire à ton odeur, à ton contact, à ta douceur. Tu m’as fait croire que lorsque ta peau... [Lire la suite]
09 février 2015

Atelier d'écriture 154 : " Toi Jane, moi Tarzan "

  @Romaric Cazaux   Tout finit un jour. Tout. Il en est de même pour le temps, la pluie, la chaleur, les amours d’un soir. La neige recouvre les trottoirs. Neige maculée. Ouate sur le monde.   A chaque fois que je passais devant cette cabine, tu m’électrisais. Je devenais un vrai compteur  Geiger. Tu me tournais les sangs même en ces jours où une bise glaciale rafraichissait les ardeurs, les désirs les plus fous. Tu m’irradiais le cœur, le corps. Tu dansais devant mes yeux, ondulait telle une Diane... [Lire la suite]
02 février 2015

Une photo des mots : Lever l'encre

    Avec Lucie la facétieuse on se fixe de drôles de défis. Pour l'atelier de Leiloona, elle doit pondre 30 lignes seulement quand je dois en produire 15. C'est à dire l'exact opposé de nos habitudes respectives.    ---------------------------   Lucie avait raison : j’en faisais trop. Il me fallait resserrer les nœuds, garder le cap, apprendre à lever l’encre. Elle, s’était tout le contraire. Elle devait réapprendre à la plonger, longer les baies, affronter les tempêtes de mots. Telle une bouée... [Lire la suite]
26 janvier 2015

Atelier d'écriture 152 : " l'écorce blanche des arbres "

  DL.Cœur gravé au couteau suisse, au cutter, sur l’écorce blanche de l’arbre.  Ce soir, je marche dans cette contre-allée. J’ai le blues de toi comme dit la chanson, une chanson que je fredonne inlassablement dans ma tête et dont je ne sais plus qui en est le parolier, le chanteur, ni la musique d’ailleurs. Me reviennent juste ces mots «  le blues de toi, de tes silences et de ta voix ». Trop dur d’avancer sans t’entendre, sans parler. Trop dur de lire ce que je vois sur cette écorce de vie. Tu es partie... [Lire la suite]