18 mars 2018

" Le sac à souvenirs" Martine Delerm

  « Sarane, je le crains, il va falloir partir. Je crois qu’ils ne vont plus tarder. »   On ne sait pas trop où, on ne sait pas trop quand, mais dans la ville gronde le bruit des bottes et chaussures de ceux qui n’aime pas ceux qui ne sont pas comme eux, les étrangers, les inconnus. Le son monte, enfle, résonne. Vite il est temps de partir. Vite il est de s’enfuir. Les menaces d’expulsion ou d’arrestation se font entendre dans les cages d’escaliers, dans les allées, au-delà des sentiers et des montagnes... [Lire la suite]