16 juin 2017

" L'enfant qui " Jeanne Benameur

  « Dans ta tête d’enfant, il y a de brusques ciels clairs arrachés à une peine lente, basse, impénétrable. Ta mère a disparu. Elle avait beau ne jamais être complétement là, c’est à son odeur, à sa chaleur, à ses mains silencieuses que tu prenais appui pour sentir que tu existais vraiment. » Il y a des auteurs où quoi qu’il  se passe, est écrit, nous savons que nous serons emportés. Quelque soit notre lecture, les mots nous toucherons, seront des couvertures ou au contraire des uppercuts. Jeanne Benameur est... [Lire la suite]

16 avril 2017

" De bronze et de souffle, nos coeurs " Jeanne Bénameur - Rémi Polack

  «  TrouverInvisiblel’empreinte d’une mainoù poser la tienned’un pasoù mettre le tienTu apprendslentementla confiancedans les traces de ceuxqui ontdisparu. » Jeanne Benameur, comme une évidence aux silences, ce souffle, la fragilité des jours qui passent. Comme un signe, une continuité à ses voyages accessibles en pensées, en écrits, en émotions, la rencontre, l’osmose qui assemblent le mot et le bronze, la littérature et la sculpture, la pensée et le matériel, la finesse de l’écriture et la force de statue.... [Lire la suite]