07 janvier 2018

Robert Doisneau "La banlieue en couleur"

  On connait Robert Doisneau pour ses photos portrait d’un Paris des années d’après-guerre, son baiser de l’Hôtel de Ville, les poulbots titis parisiens qui glissent sur les terrains encore vagues à la sortie de l’école. Un Paris qui revit, se reconstruit, renait après les souffrances guerrières, les années d’occupation. Mais on a oublié le Doisneau de la banlieue, ce lieu de prédilection qu’il aimait photographier, lire, regarder. Cette banlieue qui représentait le Paris populaire, prolétaire, qui était la jeune garde... [Lire la suite]

21 décembre 2017

Un coup dans le rétro - 2ème trimestre

Petite suite de l’exploration de cette année 2017 avec de très belles découvertes et de belles surprises…     Dimanche en poésie, dimanche en photos   Si je suis de ce monde (Albane Gellé) « Tenir des billes des cailloux pour les plus grands trésors de vie à emmener île déserte ave des cœurs décorés et les phrases toutes les phrases enfants vieillards encore debout. » De bronze et de souffle, nos cœurs (Jeanne Benameur et Rémi Polack) : La force de Jeanne Benameur est de nous faire ressentir cette... [Lire la suite]
18 décembre 2017

Un coup dans le rétro - 1er trimestre 2017

    Allez c’est parti pour la rétrospective annuelle et comme je n’aime pas faire de classification ou du moins donner des notes, je vous laisse libre de piocher comme votre cœur vous le murmure. Bienvenu dans votre bibliothèque, chinez, regardez, lisez, aimez, détestez, partagez, riez… et surtout continuez de lire. Continuez de savourer les mots, leurs puissances, leurs beautés, leurs douceurs, leurs vérités, leurs mensonges, leurs cris, leurs bulles, leurs couleurs, leurs silences mais surtout et avant tout… leur vie. ... [Lire la suite]
03 décembre 2017

Dimanche en poésie Thierry Metz "L'homme qui penche"

         1. Centre hospitalier de Cadillac en Gironde, pavillon Charcot. Octobre 1996.   C'est l'alcool. Je suis là pour me sevrer, redevenir un homme d'eau et de thé. J'envisage les jours qui viennent avec tranquillité, de loin, mais attentif. Je dois tuer quelqu'un en moi, même si je ne sais pas trop comment m'y prendre. Toute la question ici est de ne pas perdre le fil. De le lier, à ce que l'on est, à ce que je suis, écrivant. »  Il y a des livres qu’il faut lire, et relire, savoir... [Lire la suite]
26 novembre 2017

Dimanche en poésie - Jeanne Bénameur "Géographie absente"

  « L’enfance de nos mères est une terre sans aveu.  nous y marchons pieds nus. Empesés, silencieux nous entrons dans la géographie absente.»  Lire Jeanne Benameur, c’est entrer à tout jamais dans les silences, les sons absents, la langue qui reste collée au palais, qui ne se délie que sous le souffle ultime de l’embrasement, du délitement, d’un chuchotement. Rien n’est plus beau que cette langue qui ne dit rien ou peu, mais qui laisse échapper la vie, le bruissement du cœur, l’or. Rien n’est plus fort que... [Lire la suite]
05 novembre 2017

Dimanche en poésie : Jean Baptiste Pedini "Trouver refuge"

« C’est déjà insensé de parcourir ces terres pauvres. Presque beau de marcher sous la pluie à la recherche de soi. Avec la brume qui colle aux pieds et alourdit les mots, le chemin d’un coup trop étroit pour y passer entier.Avec les petites terreurs qui se réconfortent seules. C’est presque une habitude. L’eau qui tombe du ciel donne assez de lumière. » « Trouver refuge » … trouver refuge…  Dès les premières pages, le titre vient nous questionner, nous hanter, nous prendre par la main et nous donner... [Lire la suite]

22 octobre 2017

Charles Baudelaire - Mathilde Magnan "L'albatros"

    Souvent, pour s'amuser, les hommes d'équipagePrennent des albatros, vastes oiseaux des mers,Qui suivent, indolents compagnons de voyage,Le navire glissant sur les gouffres amers.  A peine les ont-ils déposés sur les planches,Que ces rois de l'azur, maladroits et honteux,Laissent piteusement leurs grandes ailes blanchesComme des avirons traîner à côté d'eux.  Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule !Lui, naguère si beau, qu'il est comique et laid !L'un agace son bec avec un brûle-gueule,L'autre... [Lire la suite]
01 octobre 2017

Dimanche en poésie - Cécile Guivarch " Sans Abuelo Petite "

  « Abuelo » souvenirs d’enfance de celui qu’elle n’a pas connu, de celui qui est un jour parti pour cette île au nom paradisiaque mais pourtant loin d’être un paradis, Cuba. Abuelo ce grand père inconnu, l’exil volontaire de ceux qui n’ont plus rien à perdre, de ceux qui cherchent fortune ailleurs en espérant revenir aux pays couvert d’or et d’argent, d‘amour et de fortune. Abuelo, « tu me  coules dans le corps avant même ma naissance »…  « Tu es parti avec la malle faite à la hâte.Ne la... [Lire la suite]
20 août 2017

Dimanche en poésie - Brigitte Fontaine " Chute et ravissement "

«  Cher Arthur, Je te souhaite une belle mort. Tu l’auras. Tu as mis les pieds là où les nages n’oseraient pas s’aventurer. Et toi, c’est moi et c’est tout le monde.Pour toi et pour le mystère de l’inconnaissable Unique.Tout, tout, te dis-je. Je me permets de déposer sur ta joue hâveet tes yeux fermés sur l’infini intérieur et extérieurun baiser de buisson ardent et de fraternité. Le voici : » C’est par ces mots que s’adresse Brigitte Fontaine à celui qu’elle nomme Arthur, son unique poète, celui qui lui a donné... [Lire la suite]
23 juillet 2017

Dimanche en poésie - Vincent Delerm "L'été sans fin"

  Il y a quelque chose que j’aime profondément chez Vincent Delerm. Son œil. Ce regard précis et humain sur ce que l’on ne voit plus, ne prend plus le temps de regarder, d’aimer, apprécier. Il n’y a nul exercice de style ou de genre, juste la beauté du souvenir, la volupté de l’instant, la poésie du moment et surtout ce regard, ce regard qui en dit long sur ces détails, ces morceaux de vie. Car outre le fait que Vincent Delerm est connu comme chanteur, compositeur, interprète, musicien accompli, il est aussi et surtout ce... [Lire la suite]