08 juin 2017

" Le coeur à l'aiguille " Claire Gondor

  « Comment cette idée de se fabriquer une robe de mots était née, Leïla ne saurait le dire. Dès le lendemain, après une nuit de larmes, elle avait su. Su que c’était là la seule manière de panser la béance. De coudre le chagrin. Sans doute avait-il fallu tromper le désespoir. La prostration et le déni n’étaient pas un asile, jamais. Elle n’était pas de ce genre-là. Il fallait faire sa lessive, et manger et sourire et saluer les voisines comme si de rien n’était, quand tout saignait à l’intérieur. La vie n’attendait pas... [Lire la suite]