07 juillet 2016

Comme un lundi - une nouvelle d'Angélique Villeneuve

C’était lundi, alors, comme les autres lundis, je suis allée faire les courses. La caissière m’a souri lorsque je me suis présentée devant elle. Ça va madame Lefebvre, en forme, et elle a commencé à biper. Quatre yaourts à la vanille, biscottes, lentilles, foie de morue, fromage, je prends toujours à peu près la même chose.  Après le coulommiers elle a levé sur moi un regard moqueur. Elle connaît ses clientes. Elle sait leurs goûts et leurs misères. Parfois, elle donne un conseil. Goûtez les fraises, madame Lefebvre, elles... [Lire la suite]

04 janvier 2016

"Le festin de Citronnette" Angélique Villeneuve

  « Le lendemain, dans la cuisine, Citronnette tourne en rond. Cette fois, il lui faut une idée plus merveilleuse encore qu’un chocolat chaud. Elle hésite…Voilà ! Elle va faire une tarte magnifique, avec les prunes du vieux prunier, du miel, des amandes écrasées, du beurre, de la farine, du sucre roux, le jaune d’un œuf. Dans le ventre du four, ça va glouglouter et puis fondre et puis ronfloter, croustiller, devenir tout doré et, à la fin, s’illuminer.Un soleil, de l’air et des feuilles. Ça va devenir un... [Lire la suite]
28 septembre 2014

« Les fleurs d’hiver » - Angélique VILLENEUVE

« Il n'a tué ni sauvé personne, son mari, il est encore couvert de boue, de poux, de froid, de  bruit, de colique et de peur. La guerre a creusé et creuse encore en lui. Il est un creux immense, et Jeanne ignore s'il est possible de l'emplir. Si à eux deux ils en seront capables. Elle pense au grand gâchis des hommes. »  On disait que les romans de la Grande Guerre étaient passés de mode, une histoire de plus dans la pile littéraire. On disait tant de choses, on lisait tant de choses. Et puis comme un rappel,... [Lire la suite]