18 février 2018

A Camus et M Casarès "Correspondance 1944 - 1959"

    «  lundi 6 février 1950  Au fond, très au fond de moi, j'ai toujours gardé, naturellement la certitude de te retrouver ; sinon comment aurais-je pu supporter ces longues heures mornes qui passent, qui glissent impitoyablement dans leur course effrénée et devant lesquelles, je me suis arrêtée, stupide et épouvantée ? Oui, quelque chose de plus profond, de plus grave et de plus véritable que mon imagination déjà usée et impuissante, m'ont retenue à toi, à nous, à moi-même ; c'est la terre, le ciel, la mer,... [Lire la suite]

06 février 2018

"La revenue" Donatella Di Pietrantonio

 « J’étais orpheline de deux mères vivantes. L’une m’avait cédée, son lait encore sur ma langue, l’autre m’avait rendue à l’âge de treize ans. J’étais fille de séparations, de liens de parenté faux et tus, de distances. Je ne savais plus de qui j’étais issue. Au fond, je ne le sais toujours pas. »  « La Revenue », celle que l’on a oublié et qui revient dans sa famille d’origine un beau jour. Celle que l’on avait effacée comme on efface à l’éponge le dessin d’un enfant abandonné.  Une gamine, qui... [Lire la suite]
04 février 2018

Fabienne Swiatly "Boire et plus"

  «  A treize ans, je bois ma première bière, une Kronenbourg en bouteille 33 centilitres. Je bois au goulot comme cela se fait chez nous. Les verres, c’est pour les invités. Je n’aime pas particulièrement le goût amer de la bière, mais très vite je prends conscience de l’effet que cela produit dans mon corps. Sur tout dans ma tête. Pour la première fois, je ne m’ennuie pas en famille, j’ai envie de rester avec eux, de parler avec eux. J’entre dans la bulle. Je suis en lien et l’ennui a disparu. Le même soir, mon... [Lire la suite]
24 décembre 2017

Un coup dans le rétro - 4ème rimestre

  Et c’est parti pour un 4ème trimestre sous le signe e l’automne et des feuilles qui se ramassent à la pelle. De très belles découvertes notamment un coup de cœur pour un roman italien « Ouvre les yeux », une Isabelle Flaten en grande forme, des bandes dessinées qui m’ont prises en flagrant délit de fan de Lupano et des 68 premières fois toujours aussi surprenant.      Dimanche en poésie, dimanche en photo    Sans Abuelo , la petite (Cécile Guivarch) : Cecile Guivarch nous parle... [Lire la suite]
23 décembre 2017

Un coup dans le rétro - 3ème trimestre 2017

Un troisième trimestre estival, bon comme un été jaune carré, bon comme trois passés à vos côtés, vous qui avez bien voulu déposer vos textes, vos mots, vos sourires, vos cartes ici. Un été bon comme vous, bon comme les livres croisé, lu, relu pour certains. Et bon comme toutes ces amitiés croisées.       Ma bib à lire    La cucina d’Ines (Philippe Fuaro) : Prenez un écrivain, fils d’immigré italien, qui a toujours eu en mémoire son père dans la cuisine, l’image du torchon jeté sur l’épaule, la... [Lire la suite]
21 décembre 2017

Un coup dans le rétro - 2ème trimestre

Petite suite de l’exploration de cette année 2017 avec de très belles découvertes et de belles surprises…     Dimanche en poésie, dimanche en photos   Si je suis de ce monde (Albane Gellé) « Tenir des billes des cailloux pour les plus grands trésors de vie à emmener île déserte ave des cœurs décorés et les phrases toutes les phrases enfants vieillards encore debout. » De bronze et de souffle, nos cœurs (Jeanne Benameur et Rémi Polack) : La force de Jeanne Benameur est de nous faire ressentir cette... [Lire la suite]

18 décembre 2017

Un coup dans le rétro - 1er trimestre 2017

    Allez c’est parti pour la rétrospective annuelle et comme je n’aime pas faire de classification ou du moins donner des notes, je vous laisse libre de piocher comme votre cœur vous le murmure. Bienvenu dans votre bibliothèque, chinez, regardez, lisez, aimez, détestez, partagez, riez… et surtout continuez de lire. Continuez de savourer les mots, leurs puissances, leurs beautés, leurs douceurs, leurs vérités, leurs mensonges, leurs cris, leurs bulles, leurs couleurs, leurs silences mais surtout et avant tout… leur vie. ... [Lire la suite]
04 octobre 2017

Isabelle Arsenault " L'oiseau de Colette"

  Colette est grincheuse. Colette est grognon. Colette et son petit imper jaune bougonne en donnant des coups de pied dans un carton posé dans le jardin clos en bas de chez elle, au pied de l’escalier colimaçon en fer. Il faut dire que Colette vient juste d’emménager dans un nouveau quartier et qu’elle s’embête ferme en attendant que ses parents terminent de déballer les dernières affaires.  « Non, Colette ! Pour une dernière fois, PAS D’ANIMAL DOMESTIQUE ! Maintenant va plutôt explorer ton nouveau... [Lire la suite]
03 octobre 2017

Sigolène Vinson - " Les Jouisseurs"

  « Jusqu’ici,  je n’ai rien écrit »…   L’écrivain avait renvoyé son travail à plus tard, celui qui avait consisté justement à écrire une histoire, à développer une fiction et s’y arc-bouter vaille que vaille. Mais l’écrivain n’y arrivait pas. Il n’écrivait rien. Le désert total, les chimères des volutes et autres herbes folles. Rien. Enfin rien qui ne mérite d’être lu. Rien qui ne donne la dimension d’un livre, d’une écriture, de ce quelque chose qui englobe les sons, les mots et les émotions. En fait nul... [Lire la suite]
16 août 2017

" Le cri du diable " Damien Murith

  Lire Damien Murith c’est pénétrer dans une écriture qui nous prend aux tripes, nous retourne en moins de deux, nous poursuit des jours et des nuits, nous envoie valdinguer avec poésie dans les cordes du ring. C’est entendre la petite musique des mots qui pénètre votre chair, votre cœur, enfouie sous votre épiderme un mal profond et vous laisse béat devant tant de forces et beautés. C’est un uppercut qui ne vous laisse aucun répit et vous donne juste l’envie de continuer à lire ce quelque chose que l’on nomme un bijou. Un... [Lire la suite]