19 novembre 2018

Nastasia Rugani - Milly Vodović

« Ce matin là, des dizaines de millions de coccinelles asiatiques se sont posées sur les routes. Les champs sont devenus vivants, ondulant au rythme des bestioles rougeâtres. En une minute, les insectes ont complètement recouvert les arbres de la ville, leurs branches semblables à de la chair à vif, saignant une sève mouchetée de noir. »  Ce livre c’est le dédale de l’enfance disparaissant, ce temps où l’innocence était reine, et qui, un jour, a basculé au détour d’un champ, d’un sentier, d’une route mal tracée. Ce... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 08:44 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 novembre 2018

Lupano, Itoïz, Cauuet - Le loup en slip slip hip hip !

  « Moi un ange ? Chuis Gru-Mo la pire mésange ! L’alerte orange. Le petit truc qui dérange. Une tarte aux phalanges. Si t’as des amis, j’en fais pas partie. Alors vis ta vie, prends ton peuslip et va voir ailleurs si j’y suis. Wow t’as pigé ? Bouge ou j’te kick la truffe ! »   C’est bien connu maintenant : dans la forêt lointaine, on n’entend pas que le hibou qui du haut de son grand chêne répond au coucou. Que nenni ! On y entend les cris et la ola du petit peuple vivant en... [Lire la suite]
11 novembre 2018

Timothée de Fombelle et Isabelle Arsenault - Capitaine Rosalie

  « Je suis le capitaine Rosalie, infiltrée dans ce peloton, un matin d’automne 1917. Je sais ce que j’ai à faire. Un jour, on me donnera une médaille pour cela. Elle brille déjà au fond de moi.Les taches de rousseur sous mes yeux, les animaux que je dessine sur la page, les grandes chaussettes jusqu’aux genoux, tout cela n’est que camouflage. On m’a dit que les soldats se cachent avec des fougères cousues sur les uniformes. Moi, mes fougères sont des croûtes aux genoux, des regards rêveurs, des chansons que je fredonne... [Lire la suite]
26 octobre 2018

Emmanuelle Gouasdon " Parfois on se sent petit"

    Parfois on se sent tout petit, minuscule comme très loin des grands arbres qui de leurs ombres devraient au contraire nous apaiser de leur feuillage protecteur. Des fois la vie nous semble si vaste, si loin de nos rêves et de nos possibilités que leurs feuilles deviennent impossible à attraper comme trop hautes et nous si petit, minuscule devant cette immensité. Si petit et si éloigné. Si petit au pied de ce grand arbre aux branches enchevêtrés. Si petit face à la forêt, aux idées qui se fracassent aux troncs,... [Lire la suite]
28 septembre 2018

Tom Haugomat - À travers

  Mars 1956, un enfant vient au monde au PearceHealth Medical Center, Ketbhikan, Alaska. Dans sa chambre, un mobile aérien et spatial, une certaine idée déjà de la galaxie. Sur la commode, qui se dessine dans l’ombre de la porte que l’on ferme, une fusée. L’enfant s’endort. Chut. Chaque étape de la vie passe ainsi. De la fenêtre de sa chambre, le petit garçon observe la vie, dans son grand émerveillement et les petites découvertes. Chaque chose devient le reflet d’un instant de vie. De l’intérieur à l’extérieur, de... [Lire la suite]
05 juillet 2018

Christian Demilly Vincent Mahé " Pour toujours "

Certains lectures sont des rendez vous, des rencontres qui s’opèrent sans que l’on sache le pourquoi, sans comprendre ce qu’il vient de s’opérer sauf peut-être que cette lecture a déclenché un quelque chose de doux, tendre, réconciliateur dans ces moments où l’on doute, se questionne, recherche le pourquoi du « pour toujours », du comment « du jamais ». Il y a des lectures dont on aimerait parler, écrire des mots, des lignes et des lettres, des fleuves de pages mais qui par leur justesse, leurs pudiques et... [Lire la suite]

18 juin 2018

Henri Meunier Aurore Petit " 1 temps"

  « Qui a inventé le temps ? Ce n’est pas toi, ce n’est pas moi ? Qui a inventé le temps de l’homme ou du papillon ? »   Le temps d’ouvrir un livre et de plonger dans cet instant où ce même temps suspend son vol, où le caillou chute dans l’eau, la main encore ouverte au-dessus de l’onde et de ses ronds. Qui de l’homme ou du temps a inventé la mesure des battements des secondes, des minutes, des heures ou d’une vie ? Un souffle, un paysage ou rien n’est né, ou rien n’est. Un temps et quelques... [Lire la suite]
28 mai 2018

Angélique Villeneuve Anna Griot "Paisible"

  « A la nuit, Ester garde les oreilles et les yeux grands ouverts. Elle écoute. Les bruits pointus crochus d’en bas se sont envolés. Ceux d’ici sont si calmes, et si ronds.Elle observe les étoiles et les mouches endormis, elle touche les écorces et les nervures des feuilles, renifle le vent qui vient du lac, là-bas.Elle est bien. Elle est solitaire et paisible. »   Certains soirs on aimerait juste revenir en enfance, se retrouver dans les mots, les images, imaginer un monde serein, calme et paisible,... [Lire la suite]
21 mai 2018

Emilie Vast "Alphabet des plantes et des animaux" - "plantes vagabondes"

  Emilie Vast et son petit monde illustré, son jardin à la Prévert, élégant, un brin sauvage, un brin un peu fou. Fou de ce que l’on ne prend plus le temps de regarder ou de se pencher tout simplement au dessus du brin de muguet, du renoncule d’un bouton d’or, de l’ancolie qui s’épanouie au son du vol gracieux de l’abeille butineuse. Car A comme « l’Abeille aime l’Ancolie. B, le blaireau se balade à travers les B. C le Chat chasse dans les coquelicots ». Et tout doucement on glisse sur les lettres de l’alphabet où... [Lire la suite]
14 mai 2018

Angélique Villeneuve Anaïs Brunet "Le Grand Poulpe"

  «  Dans les forêts sous la mer se promène le Grand Poulpe. Comme ceux de son espèce, il a énormément de bras. Habillés de ventouses, ils sont longs et habiles. Chacun a une mission spéciale. » Dans les forêts de l’océan, sous la mer et ses vagues tumultueuses, mystérieuses, vit le Grand Poulpe, terrible bête aux tentacules monstrueuses, terrible octopus, poulpou, pieuvre aux légendes carnassières et intrigantes. Sous la mer, dans la forêt vit cet animal rouge aux bras collants, habiles et longs. Mais pourquoi tant... [Lire la suite]