05 novembre 2018

Michèle Audin - Oublier Clémence

  « Clémence Jante est née le 2 septembre 1879 à Tournus (Saône et Loire). Sa mère était couturière et son père tailleur de pierres. Elle était ouvrière en soie. Elle s’est mariée le 27 février 1897 à Lyon (5ème arrondissement) et a donné naissance à deux enfants, Antoire (29 août 1987 – 14 septembre 1987) et Louis (13 février 1900 – 23 juin 1977). Elle est morte à Lyon (2ème arrondissement) le 15 janvier 1901). »  Clémence. Un prénom. Un simple prénom. Clémence Jante. Un nom, puis une date de naissance, un... [Lire la suite]

29 octobre 2018

Delphine Roux - QU Lan [Kokoro]

  «  [onwa, tempéré]  Ma sœur et ma grand-mère se ressemblent. La même cambrure du corps quand elles regardent la mer, le même sourire discret.Grand-Mère se laisse aller au gré des jours que nous passons sans autre projet que de profiter du sable, de l’eau, de la forêt, des jappements du petit chien roux de Mitsu.Tout me semble irréel et ancré à la fois.Je nage au loin, me réchauffe les os, bercé par le cri régulier des mouettes. Le plus souvent je suis silencieux. Parfois je cours dans les vagues avec les petites,... [Lire la suite]
23 octobre 2018

Jacques Gamblin et Thomas Coville "Je parle à un homme qui ne tient pas en place"

  « Je ne sais pas ce que je suis moi non plus à ce moment : un ami récent, un ami long, un ami au long cours, un messager des nouvelles de la terre, un miroir sans tain, une ombre sur ton sol, un … Type descendu du ciel qui a violé ta traversée,  qui en sait trop, un … Type que tu n’a pas envie de voir, de voir maintenant, jamais. […]Tu m’as vu, tu m’as reconnu, m’as étreint à mon tour, comme une excuse de ne pouvoir faire autrement. Nous avons étreint nos étreintes, virilement, pour étrangler, étouffer les... [Lire la suite]
19 octobre 2018

Catherine Voyer Léger - Prendre corps

  « FLANCMon corps : un corps creux. Mon dos seul subsiste, surface flottaison. Mon corps : un canot.  L’air comme rabot qui tente d’éliminer une douleur qui persiste ; d’éradiquer l’abandon qui me moisit au flanc. Creuse encore, douleur persistante. Creuse au risque de se fendre. Mon corps est flottant. Pour l’instant. »  Prendre corps, devenir non plus objet mais âme, l’âme du corps qui se présente devant un miroir, reflet de son identité. Prendre corps et constituer la matérialité de... [Lire la suite]
15 octobre 2018

Marcelline Roux - Vita Nova Solo

  « 139 / Commencer la liste des choses dont j’ai envie : danser, apprendre l’anglais, voir le Japon, lire et lire encore, écrire et écrire encore, méditer, contempler, vivre quelques jours dans une cabane, inventer des soirées parlottes avec des amis, revoir et revoir encore l’Europe du Nord, apprendre à parler allemand, planter des fleurs, regarder tortues et hérissons gambader jour et nuit, écouter et écouter encore les songwriters masculins, chanter à tue-tête, marcher en forêt, en bord de fleuve, dans les... [Lire la suite]
20 septembre 2018

Coline Pierré "Eloge des fins heureuses"

  « Comme elle (Audour Ava Olasdotir), j’écris pour tenter de réparer le monde lorsqu’il perd son sens, et pour mettre la pagaille quand tout est trop propre et trop aligné. J’écris par mégalomanie, pour devenir présidente de l’univers. J’écris de la fiction pour créer le monde qui me manque, pour inventer une autre réalité possible, pour réécrire le passé et projeter le futur, pour fuir et pour plonger les mains dans le cambouis. J’écris pour qu’il y ait un endroit au moins où je me sente à ma place. […] J’écris... [Lire la suite]

13 septembre 2018

Juliana Léveillé Trudel "Nirliit"

 « La route est longue jusqu’à chez toi, Eva. Salluit, 62e parallèle, bien au delà de la limite des arbres, Salluit roulé en boule au pied des montagnes, Salluit le fjord au creux des reins, et, seize kilomètres plus loin seulement, le grand détroit d’Hudson qui te conduira peut être jusqu’à l’Océan Arctique, qui sait. Il faut venir par les airs, comme les oies, nirliit, je refais inlassablement le chemin du sud au nord puis du nord au sud, chaque fois que l’été revient, chaque fois que l’été se termine. » ... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 13:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 août 2018

Caroline Lamarche " le rêve de la secrétaire"

  « Cette nuit, je ne dors pas. Je descends à la cuisine et je mange. Beaucoup. Ça ne m’arrive pas très souvent, mais quand je le fais, je pense toujours à notre gouvernante, celle que mes frères et moi nommions Mademoiselle quand nous étions enfants. Elle était mince et jolie et nous apprenait à dessiner. Maintenant elle ressemble à une boule, son mari est alcoolique, elle refuse de le quitter et son vrai nom est Yvonne. »  La nuit est là, sombre et pluvieuse comme peut l’être l’obscurité lorsqu’elle nous... [Lire la suite]
24 août 2018

Pascal Manoukian "Le paradoxe d'Anderson"

  « Aujourd’hui la France y est presque. Une grande partie des infirmières, des professeurs, des artisans, des médecins a déjà les pieds dans l’eau. Plus personne ne se sent au sec. Chacun tremble de devoir renoncer à sa manière de vivre, d’être obligé de sacrifier la scolarité d’un enfant sur deux, de ne plus pouvoir s’occuper dignement de ses parents. La marée monte, inexorablement, inondant les classes moyennes. Les familles réclament désespérément les secours. Elles espèrent des bouées et on leur jette des modes... [Lire la suite]
20 août 2018

Loulou Robert - Sujet inconnu

  « Des jours en vrac. Ils comptent. Ils marquent. Ils frappent. Ils blessent. Ils renforcent. Ils s’entrechoquent. Des chiffres. Des litres. Des kilogrammes. Des kilomètres. On compte. On décompte. Tic-tac. Le chrono avance. Il ne s’arrêtera jamais. Tic-tac. Même le jour où c’est terminé, il continue sa route. Pour les chiffres, il n’y en a qu’une.J’aurai pu être comptable. Des plus et des moins. Un résultat. C’est clair et simple. Pas droit à l’erreur. Cocher. Vérifier. Taper sur des touches. Revérifier. Tout est rangé.... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 06:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,