20 avril 2018

Maëlle Guillaud "Une famille très française"

  « J’ai fait d’eux une famille idéale dans laquelle je pouvais me lover, je les voyais comme ils aiment se présenter, ou comme j’avais envie qu’ils soient, une famille très française qui malgré moi m’ensorcelait. » Les romans parlant de l'amitié ne sont jamais une source facile à écrire. Trop de pathos, d'amour ou de rejet, de résilience à rechercher. Et pourtant avec Maëlle Guillaud il y a encore une autre source, un autre domaine à lire. Tout commence un premier jour de classe où Charlotte, jeune adolescente,... [Lire la suite]

09 avril 2018

Fabienne Juhel "La femme murée"

« A contre-jour, la bâtisse a plutôt l’allure d’un château médiéval, mais, avec sa façade toute couturée c’est bien autre chose. Une termitière, une tanière, un bunker. Cela dépend de l’ngle sous laquelle la maison apparait au promeneur. S’il l’aborde de front ou de côté. De la course du soleil. Des saisons et de la vitesse des nuages. Cela dépendra aussi de sa sensibilité, cartésien, esthète, pragmatique ou bien poète ? »  Elle s’appelait Jeanne. Jeanne Devidal. Mais tout le monde dans le village la surnommait... [Lire la suite]
22 mars 2018

Elisabeth Laureau-Daull "Et l'ombre s'est épaissie"

« Le ciel rosit. Jeanne rosit. Jeanne attend la fin de la nuit. Les yeux ouverts, elle murmure, on dirait une prière : « Eva-Jeanne Szlomowicz est née à Lublin, en Pologne, le 12 mars 1922. Aviva Glazov, sa mère était pianiste et Simon Szlomowicz, son père, universitaire… Eva-Jeanne Szlomovicz est née à Lublin… » Rien de tel que cette litanie pour meubler ses insomnies. Depuis longtemps elle ne dort plus, elle veille, on ne sait jamais. Et quand par hasard elle s’assoupit, c’est le cœur battant qu’elle se... [Lire la suite]
15 mars 2018

" Assommons les poètes " Sophie G.Lucas

  « – Devinez ce que fait Sophie ? Un métier pas comme les autres.– Astronaute !– Magicienne !– Des ménages !– …– Qu’est-ce que vous apprenez par cœur à l’école ? – Je sais !…. Elle est poésienne ! (Des amies et les enfants des amies…) »    « Et à part écrire, vous faites quoi dans la vie ? » On le sait tous « les poètes, ça ne fiche pas grand-chose ». Ils vous racontent les heures qu’ils passent à tenter de trouver la rime, à ponctuer la bonne virgule qui accompagnerait la bourrasque de... [Lire la suite]
12 mars 2018

" Un grand amour " Nicole Malinconi

  « Un grand amour, j’ai dit à la journaliste. Depuis le début, cela a été un grand amour. Qui aurait duré grâce à sa force du début, même quand les raisons de ne plus l’aimer, lui, de ne plus pouvoir, ont surgi contre l’amour comme des murs incontournables. Parce que les raisons de ne plus l’aimer, moi je les ai contournées ; je m’en suis détournée comme on détourne le regard sans avoir vraiment vu, sans avoir voulu voir ; je les ai même oubliées finalement, au point qu’une seule évidence demeurait dans le... [Lire la suite]
09 mars 2018

"Grands lieux" Hélène Gaudy

« On m’avait prévenue que ce lac invisible, fermé par les marécages, était le grand absent, dont on sent la présence mais qu’on ne voit que par fragments. C’était même précisément ce qui m’avait donné envie de le découvrir : la perspective d’un lieu éclaté auquel ses rives sauvages ne ménagent que peu de points d’accès. Un lac-puzzle, toujours à reconstituer, à l’aide de morceaux qui ne laissent sur lui, comme sur le déroulé de nos vies, que des incursions brèves, des échappées. »  Il y a en nous des territoires... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 04:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28 février 2018

" La tendresse des pierres " - Marion Fayolle

 « On a enterré un poumon de papa. C’était un jour de printemps, les arbres étaient chargés de cerises et la nature était  belle. » Par où commencer, mon dieu. Par où commencer sans vous donner l’envie de vous ruer sur cette bande dessinée sans voir et comprendre toute sa subtilité, sa beauté, la poésie dégagée et les larmes qui perlent et se répandent au fur et à mesure de la lecture. Un roman graphique serait d’ailleurs et largement plus élogieux, plus sincère et proche du rendu de cet ouvrage qui m’a laissé un... [Lire la suite]
26 février 2018

La ballade silencieuse de Jackson C. Franck - Thomas Giraud

 « Dans cinquante ans, quand l’histoire n’aura laissé de ces années que de blocs de quatre ou cinq années, quand l’urgence de la nouveauté n’aura plus de sens, on l’écoutera différemment. On entendra la souffrance pudique, la dignité des détails précieux de cette mélancolie sans outrance et l’application émouvante à vouloir bien-faire. Bien faire voulait dire pour lui Une brise fine, une légèreté appliquée, le contrôle sur à peu près tout. Ça aussi on l’entendra, avec le temps, et on comprendra ce qu’il y a de beau dans... [Lire la suite]
23 février 2018

Christian Bobin "Le Christ aux coquelicots"

  « Tu viens quand plus personne ne peut nous consoler : tu enterres secrètement celui que nous aimons au fond de notre cœur – bien à l’abri du temps. » J’ai ouvert ce petit livre à la couverture jaunie comme on ouvre un délicat trésor, une précieuse lettre vivante de mots, de consonnes et voyelles, de cet espace chantant, sensible, poétique, quasi divin. J’ai ouvert lentement, découpant page par page, feuillet par feuillet. Là doucement, dans le silence du jour naissant, les phrases se dévoilaient dans la clarté naissante de... [Lire la suite]
18 février 2018

A Camus et M Casarès "Correspondance 1944 - 1959"

    «  lundi 6 février 1950  Au fond, très au fond de moi, j'ai toujours gardé, naturellement la certitude de te retrouver ; sinon comment aurais-je pu supporter ces longues heures mornes qui passent, qui glissent impitoyablement dans leur course effrénée et devant lesquelles, je me suis arrêtée, stupide et épouvantée ? Oui, quelque chose de plus profond, de plus grave et de plus véritable que mon imagination déjà usée et impuissante, m'ont retenue à toi, à nous, à moi-même ; c'est la terre, le ciel, la mer,... [Lire la suite]