25 décembre 2018

Un été jaune carré 2018

  Difficile de ne pas avoir envie de vous souhaiter un joyeux Noël sans vous parler de cet été jaune carré. Je ne sais comment parler de cet élan de générosité offert, ce temps où j’ai ouvert le blog à d’autres plumes, des écrivains, auteurs, poètes, des amis, ceux qui m’enchantent, me protègent, m’interrogent, me font rire, pleurer aussi. Je ne sais comment dire que leurs mots m’ont particulièrement touché cette année, que leurs textes ont été une belle aventure, une histoire que j’ai pu partager avec ceux qui avaient la... [Lire la suite]

15 octobre 2018

Marcelline Roux - Vita Nova Solo

  « 139 / Commencer la liste des choses dont j’ai envie : danser, apprendre l’anglais, voir le Japon, lire et lire encore, écrire et écrire encore, méditer, contempler, vivre quelques jours dans une cabane, inventer des soirées parlottes avec des amis, revoir et revoir encore l’Europe du Nord, apprendre à parler allemand, planter des fleurs, regarder tortues et hérissons gambader jour et nuit, écouter et écouter encore les songwriters masculins, chanter à tue-tête, marcher en forêt, en bord de fleuve, dans les... [Lire la suite]
11 août 2018

L'été jaune carré Marcelline Roux et Nathalie Magrez " Vita Nova solo"

Partir. Prendre la route comme du temps du duo. Charger la voiture sans m’énerver, fermer les volets, couper le gaz et la chaudière. Laisser les tortues déambuler. M’apercevoir au dernier moment que toutes les cartes routières ont disparu. Nouvelle stratégie pour me faire perdre le Nord ou me perdre tout simplement ? Même le GPS ne veut plus se brancher.  Acheter in fine une carte. Hésiter longuement entre la version IGN ou Michelin et choisir l’IGN : en duo, nous ne jurions que par Michelin. Façon de changer de... [Lire la suite]
25 décembre 2017

Celles qui regardent (carnet des maisons) Marcelline Roux

  « Au début, ils ont l’âge de vouloir une maison : un lieu pour planter des arbres et attendre la lumière du soir. C’est simple. Ils ont évalué le montant du prêt, achètent la presse de l’immobilier, commencent à fréquenter les agences et leurs agents : tout va bien. Un soir, ils entendent débarquer un jeune couple dans l’appartement d’au-dessus, et tout laisse à penser que la cohabitation sera difficile : raison de plus pour chercher un endroit calme et tranquille. »    De ce carnet j’ai... [Lire la suite]