07 décembre 2018

Tiffany Tavernier - Roissy

  « Ici, je suis en sécurité. Personne ne peut me trouver, pas même ce type croisé devant les portes du Rio. Qui à la surface, pourrait imaginer que des hommes ont choisi de vivre à plus de huit mètres  sous terre dans des galeries souterraines ? Boyaux qui se déploient sur des dizaines et des dizaines de kilomètres sous l’aéroport. »  Elle erre. D’un terminal en un autre terminal, d’une zone d’attente à une zone d’embarquement, d’un sas à un autre. Seule. Seule parmi les autres, parmi tant d’autres.... [Lire la suite]

29 avril 2018

Michèle Lesbre "Un certain Felloni"

  « Son corps est enfoui dans la neige. La nuit humide est peuplée de bruits étranges. Une rumeur de fond de mer. Il ne bouge pas. Quelque chose grésille près de son oreille et dans sa tête douloureuse où se fige une vague immense, dure comme la neige gelée, froide comme son corps échoué sur le trottoir, à côté des autres dans le silence de la ville. »   Ferrare, Nord de l’Italie, les années obscures d’un gouvernement aux chemises fascistes et au chapeau de feutre en forme de cône. Des hommes en noirs hurlant... [Lire la suite]
20 février 2017

" Chère brigande " Michèle Lesbre

Chère Michèle Lesbre, Chère Marion Du Faouët  Je ne sais comment commencer cette lettre, je ne sais comment vous adresser mon admiration face à votre écriture, à cette façon que vous avez de nous emmener dans vos mots, cette mélancolie que vous savez si bien écrire, ces hivers que vous nous faites traverser et qui sont des vrais silences dans lesquels j’aime me retrouver. Votre écriture a le don de m’amener à traverser des chemins logeant La Loire (Chemins), à m’asseoir sur des plages aux sables imparfaits (Sur... [Lire la suite]
27 avril 2016

" De ce pas " Caroline Broué

  « Je cherche à construire, c’est plus vaste. Construire c’est aller des fondations au dernier étage de la maison. C’est à la fois bâtir en partant de rien, fixer ensemble les différentes parties d’un objet, élaborer quelque chose, et disposer dans un certain ordre. »  De petits pas en enveloppés, de portées en solos, d’arabesques en fouettés, construire une relation, un couple, nécessite de poser les fondations, de développer pierre par pierre, pas à pas, les étapes qui consolideront la bâtisse,... [Lire la suite]
07 avril 2016

" Ecoute la pluie " - Michèle Lesbre

  « Je pensais à lui, je penserais à lui longtemps, je ne pourrais l’oublier et son anonymat lui donnait encore davantage d’importance, il devenait tous les suicidés du métro, tous ces désespérés qui soudain provoquent retards et débordements, que l’annonce, d’un grave accident de voyageur ne parvient pas à excuser, trop fréquent, trop banal. J’avais jusqu’à là redouté d’en être le témoin un jour ou l’autre. Ces morts mettent les nerfs à vif d’une foule déjà malmenée, puis tout rentre dans l’ordre, tout continue. Ils ont... [Lire la suite]
30 janvier 2016

"L'autre Joseph" Kéthévane Davrichewy

  «  Quel homme était Joseph ? Un être dur, inflexible, dénué de tendresse ? Un médiocre aigri, séducteur misogyne, comme certains de ses actes le laissent supposer, ou un reclus, exilé, écorché vif, sensible et désabusé ? Un lâche ou un héros intrépide et aventurier ? Un engagé politique ou un anarchiste convaincu ? A-t-il retourné sa veste, est-il devenu agent double  comme certains le prétendent ? Qu’a représenté pour lui l’utopie de l’Union Soviétique, la révolution, puis l’immense... [Lire la suite]

11 novembre 2015

"Une vie entière" Robert Seethaler

  « D’après son extrait de naissance, qui selon lui, ne valait même pas l’encre de son tampon, Egger atteignit l’âge de soixante-dix-neuf ans. Il avait tenu plus longtemps qu’il l’eut jamais cru possible, et somme toute, s’estimait satisfait. Il avait survécu à son enfance, à une avalanche et à la guerre. Il n’avait jamais rechigné à la tâche, avait percé un nombre incalculable de trous dans le rocher et abattu probablement assez d’arbres pour entretenir un hiver entier le feu des poêles de toute une bourgade. Il avait... [Lire la suite]
28 août 2015

"Achille" Marie Richeux

" Ton nom est une armée, mille soldats contenus dans ton nom, mille armures contenues dans ton nom, mille chars, dix mille chevaux, écoute comme ton nom fait du bruit. C'est charmée par cela que ma porte c'est ouverte. J'aurais dû mieux entendre." Marie Richeux, c'est tout d'abord une voix qui nous parle, qui nous susure des histoires polaroïds, des petits riens qui deviennent de belles et douces lumières, des historettes, des clichés de mots qui font du bien. Par l'intermédiaire des ondes, elle s'invite dans nos salons, nos... [Lire la suite]
01 mars 2015

Michèle Lesbre "Chemin"

« Derrière le hublot, les images passaient comme à travers une lunette scrutant un horizon lointain, et me donnaient la force et le désir d’aller jusqu’au bout de ce voyage, que d’une certaine façon je devais à l’homme du réverbère. Je me souviendrais sans doute longtemps de ce matin sur la Minette, comme je me souviens d’autres matins auxquels je pense souvent et qui sont parfois des refuges heureux. […] Tant d’autres, qui ont laissé des traces lumineuses dans la nuit opaque des chagrins et de la fuite du temps, et me guident... [Lire la suite]
16 février 2015

"Amours " - Léonor de Récondo

«  Céleste, plongée dans une multitude d’émotions inconnue jusqu’à là, réalise qu’elle a un corps. Cette découverte est purement sensorielle. Aucune idée, aucun concept de cela. Juste une certitude : ce corps est là, il embrasse la vie, la donne, l’insuffle. Il est d’une puissance vertigineuse. Ce corps toujours nié, uniquement utilisé pour les corvées de la vie courante – souvent celles des autres - , prend une dimension nouvelle. » Comment vous parler de ce livre quand Pietra Viva de Léonor De Récondo a été un vrai... [Lire la suite]