02 novembre 2017

Ludovic Ninet "La fille du van"

  Je ne sais comment vous parler de ce roman qui dès les premiers mots, le premier chapitre vient nous heurter, nous happer, nous trifouiller les tripes et nous laisser KO sur le bas côté comme la vie, la société peut laisser dériver des êtres humains, ne plus les entendre, les attendre. La fille du van de Ludovic Ninet n’a rien du roman idyllique ou du road-trip qu’on pourrait penser, rien d’un Thelma et Louise. Il est noir. Résolument noir. Et pourtant loin de toute noirceur, il y a une vraie lumière, un roux flamboyant, une... [Lire la suite]