21 septembre 2014

" Bruits " Ivan PEÏTCHEV

Bruits    Dans cette chambre aux  poutres noirciesl’obscurité douce glisse sans bruit,mais souvent le silence aussim’oppresse de sombres histoires Le silence avec mes pensées.Horreur, ces fils blancs sur mon front,pourtant un éveil me répond :les vignes frappent, doigts légers, à la croisée.Je tends l’oreille et tout à coupm’entourent les bruit éternelstous ces murmures dans lesquelsun monde nouveau naît pour nous. Des murmures d’ailes, de plantes,ce savoir si simple et si fortcrée de la vie émouvanteque l’on... [Lire la suite]

15 septembre 2014

BASHÖ, seigneur ermite

sazanami ya kaze no laori no aibyöshi   Rides sur l'eauet brise parfumée en rythme   Bashö Seigneur ermite        
07 septembre 2014

"La pièce d'à côté " Charles PEGUY

" La pièce d'à côté "   Je ne vous ai pas quittés.Je suis seulement passé dans la pièce d'à côté. Je suis moi, vous êtes vous.Ce que nous étions les uns pour les autres, nous le sommes toujours. Donnez moi le nom que vous m'avez toujours donné.Parlez de moi comme vous l'avez toujours fait.N'employez pas un ton différent, ne prenez pas un air solennel et triste.Continuez de rire de ce qui nous faisait rire ensemble.Priez, souriez, pensez à moi. Que mon nom soit prononcé comme il l'a toujours été, sans emphase d'aucune sorte,... [Lire la suite]
30 août 2014

" Enivrez vous " Charles BAUDELAIRE

      ENIVREZ-VOUS Il faut être toujours ivre, tout est là ; c'est l'unique question. Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve. Mais de quoi ? De vin, de poésie, ou de vertu à votre guise, mais enivrez-vous ! Et si quelquefois, sur les marches d'un palais, sur l'herbe verte d'un fossé, vous vous réveillez, l'ivresse déjà diminuée ou disparue, demandez au vent, à la vague, à l'étoile, à l'oiseau, à l'horloge ; à... [Lire la suite]
10 août 2014

" Les bonnes lettres " Valéri PETROV

      Les Bonnes Lettres   Elle a provoqué tant de joiela lettre aux bonnes nouvelles !Je regarde le cachet du pliet je compte son chemin en journées. Je pense : donc quand j'étais hier si affligé,le feuillet riche de joiedevait voler déjà vers moi. Donc le monde nous semble seulementparfois si noir.Bonnes gens ne vous attristez pas -Les lettres sont en route !   Valéri Pétrov   Né à Sofia dans les années 20, Valéri PETROV aurait du être médecin. Mais la frénésie de la plume le prit et... [Lire la suite]
02 août 2014

"Clair de lune " Paul Verlaine

      Clair de lune   Votre âme est un paysage choisiQue vont charmant masques et bergamasquesJouant du luth et dansant et quasi Tristes sous leurs déguisements fantasques.Tout en chantant sur le mode mineurL'amour vainqueur et la vie opportune,Ils n'ont pas l'air de croire à leur bonheurEt leur chanson se mêle au clair de lune,Au calme clair de lune triste et beau,Qui fait rêver les oiseaux dans les arbresEt sangloter d'extase les jets d'eau,Les grands jets d'eau sveltes parmi les marbres.     ... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 22:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 juillet 2014

"Les canards de la mare aux oies" JH THOREAU

        Les canards de la mare aux oies   29 octobre 1837     Deux canards, de race dite des bois ou d'été, qui s'ébattaient joyeusement dans leur bassin préféré, ont commencé à battre en retraite à mon approche, et semblaient prêts à filer à l'anglaise, en glissant avec la majesté d'un cygne. Ce sont de remarquables nageurs, qui me battent à plats de couture, et qui - particularité nouvelle pour moi - plongeaient toutes les deux minutes et nageaient à plusieurs pieds sou l'eau, afin... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 16:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
20 juillet 2014

"Le Bateau Ivre" Arthur Raimbaud

      Le Bateau Ivre   Comme je descendais des Fleuves impassibles, Je ne me sentis plus guidé par les haleurs :Des Peaux-rouges criards les avaient pris pour cibles,Les ayant cloués nus aux poteaux de couleurs.J'étais insoucieux de tous les équipages,Porteur de blés flamands ou de cotons anglais.Quand avec mes haleurs ont fini ces tapages,Les Fleuves m'ont laissé descendre où je voulais.Dans les clapotements furieux des marées,Moi, l'autre hiver, plus sourd que les cerveaux d'enfants,Je courus ! Et les... [Lire la suite]
01 juin 2014

Tadeusz Rosewicz

Depuis que le monde a fait naufrageLa vie a pourtant surgi  Autour de moi. J’aiDonné la vie, je me suis mise au mondeEt les hommes, les animaux, la nature.Je me disais  Ça c’est une table. Ça c’est une table. Sur la tableIl y a un pain, un couteau. Le couteauEst fait pour couper le pain. Le painNourrit l’homme. Il faut  Aimer l‘homme. J’ai dûApprendre cela, jour et nuit  J’ai dû l’apprendre. Qui faut-ilAimer ? je répondais : l’homme   Tadeusz Rosewicz   « Le langage, ce sont des... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 08:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 mai 2014

Lu Yu

      "Dès que j'aperçois un ruisseau et des montagnes, mes yeux malades s’écarquillent,Où que je marche, mes sandales en paille effleurent la mousse épaisse,De tous les objets de ma vie m'étant déjà débarrassé, je n'emporte que mes pinceaux et mes ustensiles pour le thé." Lu Yu ...