24 novembre 2016

Amegraphique : Carte blanche

Certaines fins d’année sont un peu plus difficiles à gérer que d’autres. Soit on décide de capituler et de baisser les bras, soit on s’arme de nouveau et déploie ses ailes pour mieux voler et prendre la hauteur nécessaire. Oh je vous vois venir. Vous vous dites que cette âme graphique va être d’une tristesse morose et que mes questionnements, à savoir si je continue ou pas cet atelier, sont toujours là. Je ne vais pas vous mentir : oui. Oui car une âmegraphique, pour continuer à s’ouvrir, a besoin de butiner d’autres senteurs, de... [Lire la suite]