20 juin 2014

" Pas assez pour être une femme " Jeanne BENAMEUR

  « Le jour où j'ai écrit ce rêve, j'ai fait un pas de plus, sans le savoir. Le cauchemar était là, écrit. Je pouvais le lire. Et même si je tremblais à nouveau de le lire, c'était moi qui l'avais écrit. J'avais pensé chaque mot et d'avoir fait cela, je me sentais entière, à nouveau. J'existai. Et c'était moi qui me donnais l'existence. Personne ne pouvait m'en empêcher. J'étais vivante. Cette puissance de l'écriture, je l'ai éprouvée. Rien ne me ferait plus jamais lâcher.J'avais touché la liberté la plus profonde. Celle qui allait... [Lire la suite]