11 décembre 2016

68 premières fois, édition 2016. C'était bien.

  Depuis vendredi soir ou plutôt samedi matin, je cherche mes mots pour vous exprimer mes émotions, mon cœur qui déborde devant toute cette chaleur, cette générosité, ce bonheur de vous avoir enfin croisé à cette grande parade de clôture des 68 premières fois qui a eu lieu dans les locaux de Babelio vendredi 09 décembre. Si j’osais, je vous dirais que ce fut magique, incroyablement bon, chaleureux, humain, simple, tendre, enthousiasment, féérique mais je crois que les mots me manquent et me manqueront encore pendant longtemps.... [Lire la suite]

27 octobre 2016

AmeGraphique " ENCRE"

Depuis un mois, je me demande comment venir à bout de ce mot, comment ne pas ternir, assécher cette veine, ces écrits, dessins, graphismes, regards, comment trouver encore ce qui grise, bleuit, verdit, rougeoie, jaunit, colore la feuille. Comment encrer, comment photographier ce mot sans tomber dans le cliché de la folle écriture qui coure sur le papier ? Comment ne pas tomber dans la folle cavalcade de ce liquide qui glisse, teinte le support, le rend vivant, fluide, gracieux, généreux ? Cette ENCRE. (merci Julie Moulin... [Lire la suite]
11 octobre 2016

La 25ème heure du Mans : la première fois

On me demandait récemment quels étaient mes rêves, mes envies, mes projets lorsque j’étais petite. Des rêves ?? Comme tout le monde oui. Mais je profitais bien plus de mes plaisirs et instants, des balles jaunes cognées contre une raquette, des prairies et forêts grandes comme un champ de blé, de ma Loire déjà, que des plans tirés sur une comète. Je ne pensais pas qu’un jour une aventure humaine, celle que je rêvais finalement dans un coin de ma tête, viendrait toquer à ma porte et qu’une fée, une incroyable Charlotte, une... [Lire la suite]
19 juillet 2016

"Tissu de mensonges " - Une nouvelle de Julie Moulin

La petite a 8 ans quand elle commence à tisser. Depuis toujours elle tisse, d’abord mentalement. C’est quelque part inscrit dans ses gènes, une tradition familiale qui se perpétue, un acte atavique qui fonde la renommée de son lignage. La petite appartient à une tribu du sud de la Guinée. Ses doigts sont abîmés à force de tisser, elle tisse sans discontinuer depuis trois mois, les morts ne cessent de croître, la petite tisse les pagnes dont on revêt les dépouilles. Ici on fabrique soi-même les pagnes. Les hommes traversent les... [Lire la suite]
14 mai 2016

"Jupe et pantalon" Julie Moulin

  « Une jambe aussi a le droit de parler ! tu te donnes un genre, Brice, parce que tu es un bras, mais tu n’es pas si différente de moi. Tu appartiens au corps de la même femme. Un corps qui l’oblige et qu’elle refuse. Mais nous sommes plus qu’un corps. A. n’est pas seulement cette femme, c’est un être humain, un concert de voix, qui toutes ont un sens. J’ai du sens en tant que jambe. On n’était pas si mal Ensemble… »  Je n’y croyais pas, je ne pensais pas. J’avais lu des billets de-ci de-là, des préjugés,... [Lire la suite]