coline pierré couv

«  L’introversion est un concept défini par le psychanalyste et psychiatre Carl Gustav Jung en 1921, en opposition à l’extraversion. Bien qu’environ un tiers à la moitié de la population soit à différents degrés, introvertie, le monde dans lequel nous vivons a été crée par et pour les extravertis. Cela s’explique par le peu d’attirance qu’éprouvent les introvertis pour les positions de pouvoir et les postes décisionnaires. » 

 

Qu’est ce qu’être introverti, l‘introversion ? Comme nous donne à lire Coline Pierré dès l’introduction, l’introversion est un trait de caractère, une tendance à  se replier sur soi même

Notre société est une vraie bulle de bruits, de chahut (C-H-A-H-U-T). Pour exister et revendiquer le droit de vivre, nous nous devons d’être sociable, rieur, joyeux, membre actif du club de la bonne humeur, avec des émotions fortes, bien visibles mais évitant de nuire à l’entourage, travailler en groupe dans de grands espaces collectifs où l’individu est encore un peu plus isolé (les fameux open-space), être leader, force probante, amener le meilleur d‘entre nous à être encore au dessus de l’objectif et faire croire que chaque personne qui nous entoure est un gagnant, un winner.
Et le pire est que nous obligeons nos enfants à suivre ce moule, à intégrer les groupes, les univers collectifs. Nous développons pour eux « une  ouverture d’esprit » en les inscrivant à de multiples clubs et compétitions sportives (développer leur leadership), obligeons à se faire de multiples amis parce qu’une « bande » est mieux qu’être solitaire… Et il faut le dire aussi, cela nous rassure d’avoir un enfant actif, tourné vers la connaissance et l’ouverture d’esprit, rigolo, un peu bruyant ou du moins vivant, sociable et sociabilisé, alors que seul il passe pour un cas, un handicapé « social ».

coline pieré milieu naturelVu comme cela, l’introverti est objet de regards négatifs, de critiques surdimensionnées car inadapté à la société actuelle qui réclame son lot d’extraverti, rêveur, inactif, se détournant du monde et vivant replié sur ses émotions, son univers. Pour certains d’entre nous, l’introversion est même un sujet de railleries, un sujet qui n’est pas compatible avec l’univers vivant et tapageur, chahuteur du monde qui nous entoure.  

Mais si pour une fois nous arrêtions un peu le sens de l’horloge, que nous reculions les minutes du temps au lieu de les avancer toujours plus vite. Si pour une fois, nous nous asseyions et permettions à notre petit introverti, celui que nous cachons parce que nuisible, d’exister. Si pour une  fois, les introvertis pouvaient exprimer leurs émotions et permettent de partager leur univers avec ceux qui ne le connaissent pas ou du moins le refusent.

Et si à une lettre près, le mot chahut devenait chaChut. Si nous respections enfin l’introverti pour ce qu’il est sans chercher à le montrer du doigt, à modifier son comportement pour en faire un être extraverti mais non lui. Si nous lui donnions les moyens de grandir et s’épanouir dans sa bulle, une bulle d’air, une bulle de joie, une bulle de bonheur.
Si nous lui permettions d’aimer la pluie, le vent, les fêtes non bruyantes, les salons de silence, les minutes qui défilent tranquillement et sans pression. Si nous lui permettions d’exprimer ce besoin de solitude et de calme sans paraitre pour un être non sociable mais au contraire possédant ce pouvoir de recul, de réflexion, d’intériorisation. Si nous arrêtions les bip bip hey, les houla houla, les cris de joie, les rires trop forts, les explosions de manifestations outrancières et les challenges individuels inutiles.

 

coline pierré tete introvertiC’est ce que nous propose Coline Pierré dans sa « petite encyclopédie des introvertis ». Et bon sang de petit livre. Je pourrai vous en dire tant. Je pourrai faire tant de bruits autour pour le plaisir et la nécessité de vous dire de le lire vite.
Mais je préfère vous le murmurer au creux de l’oreille, vous le déposer doucement au creux de vos mains et de voir votre regard s’illuminé, votre âme se reconnaitre dans ces quelques pages.
Je préfère que vous vous posiez juste deux secondes dans le silence qui vous entoure, dans ce lieu où vous aimez vous retrouver, vous ressourcer et que vous deveniez vous aussi cet introverti qui possède un trésor inestimable : sa beauté personnelle, son silence d’or, sa grâce naturelle. 

Voilà ce que nous offre Coline Pierré. Un manuel d’utilisation, une petite encyclopédie des introvertis qui fait un bien fou et qui redore le blason à toutes celles et ceux qui se reconnaissent entre les mots et les dessins. C’est frais, c’est bon et ça fait du bien.
Alors pourquoi s’en priver ! Pourquoi alors ne pas laisser l’introverti exprimer son bonheur dans un sourire, dans un mot qu’il lit, dans une note de musique qu’il entend. Pourquoi ne pas laisser sa bulle d’amour s’ouvrir à la vitesse d’une caresse, pourquoi ne pas le regarder s’épanouir sans chercher à le dépasser, le toucher.

 

Découvrez cette petite encyclopédie et amusez vous à vous regarder, à ralentir votre temps, à vous aimer un peu plus pour cette bulle que vous mettez de côté. Et soyez heureux amis introvertis, Coline Pierré nous a enfin si bien dessiné, croqué, aimé.

A découvrir sur le site de Monstrograph.com et livré à domicile avec des bulles de joie, des mots sucrés. (et en cadeau : the power of intoverts)

 

Petite encyclopédie des introvertis
Coline Pierré
Monstrograph