19 juillet 2017

L'été jaune carré - Thomas Giraud " (En) Chantier "

« Même si le récit à leur sujet ne promet aucune cohérence, il m’émeut plus que toute autre chose dans sa forme préparatoire, le regard ».Peter Handke, Mon année dans la Baie de personne   (En) Chantier    2 février  Du mur, il ne reste qu’un tas. Un immense nid de pierres, de mortier, de crépis, de mousse, d’herbes et de brindilles emmêlés qui n’a pas encore été emporté par les camions bennes couverts de poussières. Le mur était très haut et courrait sur une centaine de mètres. Sans le regarder, je... [Lire la suite]

17 juillet 2017

" La demie de six heures " Marie Hélène Lafon

  Ecrire sur une auteure, une romancière que l’on apprécie pour ses mots, son écriture est quelque chose que je ne sais faire simplement. Je meurs d’envie de dire, narrer, laisser place à mes émotions et mes envies d’emphases, de beautés et celles plus intimes qui sont emplies de silences et d’admiration. C’est l’effet que me procure Marie Hélène Lafon. Le sublime et le silence. La beauté et l’admiration. Marie Hélène Lafon, c’est une écriture qui prend au corps, prend corps, se ponce, se travaille, se bâtit dans le silence... [Lire la suite]
15 juillet 2017

L'été Jaune Carré - Marianne Brun et Sandra Reinflet "Je leur ai donnés aux oiseaux

Je les ai donnés aux oiseaux.Je ne voulais pas qu'ils finissent aux ordures, alors je les ai récupérés dans un sac, un sac plastique, un sac de course tout bête. Je les voyais en transparence et je les ai semés par poignées, comme ça, sur les branches, à la volée.Ils en feront leurs nids.  Je n'ai pas pu attendre, je l'ai fait de suite, j'ai tout coupé. J'ai saisi mes cheveux par poignées, comme ça, je les ai attrapées et j'ai coupé. Puis je suis allée à la fenêtre et je les ai semés sur les branches. Ça n'a pas fait de bruit.Je... [Lire la suite]
12 juillet 2017

L'été jaune carré - Lucie Rochas " Smileys et Emoticônes

« Tu veux que je te dise ce qui me plait dans cette histoire de smileys et d’émoticônes ? »  Juchée sur des escarpins vernis noirs, elle fume une dernière cigarette avant le moment fatidique. Elle ne me laisse pas le temps de lui répondre. « C’est qu’on s’envoie sans arrêt des bisous, des sourires et des cœurs. Même mes clients m’envoient des bonhommes qui pleurent de rire, des cotillons et des bouteilles de champagne et mon père m’envoie des petits chats qui ont des cœurs à la place des... [Lire la suite]
11 juillet 2017

" Le Perroquet " Espé

  « Enfance  - Définition : première période de la vie humaine, de la naissance à l’adolescence ; « ces petits ont une enfance heureuse ». Enfance ça rime avec innocence ou encore insouciance. Et parfois aussi avec souffrance, fulgurance ou méfiance. Mais chut ! Surtout ne pas en parler. Tout garder, toujours, à jamais. Apprendre à vivre avec ces images, ces cris qui résonnent, ces absences et avancer malgré tout. Avancer et, un jour, parvenir enfin à … dire ? »   Bastien, 8... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 06:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 juillet 2017

Dimanche en poésie : Perrine Rouillon "Moi et les autres petites personnes..."

  « Moi et les autres petites personnes on voudrait bien savoir pourquoi on n’est pas dans le livre en plus c’est la première fois que je mets les bras comme ça »   Cette petite personne elle est terrible. Terrible. Une forme d’alter-égo. Un autre soi. Et depuis un bout de temps, je tournais autour. Autour d’elle, autour de moi. Je sentais bien son pouvoir égoïste, sa façon mesquine de se rappeler à ma petite personne (c'est-à-dire moi en fait), de me tirer par la manche et de me dire qu’elle existait, était... [Lire la suite]

08 juillet 2017

L'été jaune carré - Madeline Roth "Je veux tout"

Il est presque trois heures du matin. Il faudrait qu'ils dorment. Elle sort sur le balcon, le corps nu. Elle fume. Elle a froid mais elle reste là, la peau blanche dans la nuit noire.  Il lui a dit « tu veux tout » et elle a fait ce qu'elle fait quand elle se demande si elle aura les mots : elle a souri, elle a laissé passer du temps, elle a regardé ses yeux à lui et elle a baissé les siens, et maintenant c'est le lendemain, il a quitté son lit, il a quitté la chambre, et elle voudrait lui dire.Il y a un enfant dans... [Lire la suite]
06 juillet 2017

" Graines de sable " Sybille Delacroix

C’est le retour des vacances. Les tongs encore aux pieds, le sac sur le dos et Lapin encore dans la main, Ulysse a encore un peu d’eau dans les yeux et sa sœur, des vagues à l’âme.  C’est que c’est dur cette première journée, c’est dur d’accepter la fin des vacances. Le retour à la maison.Le lézard qui sommeillait sur l’escalier, s’en va se cacher à l’approche des enfants qui reviennent. Sur l’herbe, le seau, les claquettes et l’arrosoir sont posés à côté du sac de plage. Dans les chaussures, les dernières graines de sable se... [Lire la suite]
05 juillet 2017

L'été jaune carré - Dephine Bertholon " Des ombres "

Ceci est l’histoire vraie d’une photo disparue.   Une photo à l’intérieur d’un téléphone portable, tombé - assez piteusement, je l’avoue - dans les toilettes immenses d’un salon du livre. (Oui, c’est très compliqué, les toilettes, dans les salons du livre)  Un cliché pris, hors saison, depuis la terrasse du Sub, sur le port de Saint-Tropez ; un bar d’hôtel, caché et en hauteur, doté d’un minuscule balcon où trois tables se battent en duel - et pour lesquelles chacun se bat car le soleil, phénoménal, s’y couche sur... [Lire la suite]
03 juillet 2017

" La cucina d'Ines " Philippe Fusaro

  « Mon année avec Inès se résume à cette complicité immédiate, jamais envahissante, à des plats cuisinés ensemble ou à ces portes ouvertes sur un miracle offert dans une assiette, à nos confidences et à nos fous rires, aux rituels parce qu’il y eut Natale et la Befana dans le même élan, la Semaine sainte et ses processions de femmes en noir, les têtes couvertes d’un voile en dentelle, qui pleuraient la mort du Christ juste avant la Pasqua, il y eut San Giuseppe, San Nicolà di Bari, et chaque fois mille choses à manger... [Lire la suite]