15 juin 2018

Christian Chavassieux "lettre ouverte à l'autre que j'étais"

  « Tu ne reconnais pas en moi l’adulte que tu es devenu, pas plus que je ne reconnais en toi l’enfant que j’étais. Nous somme tellement différents, c’est à ne pas croire, deux individus qui n’auraient pas la même  histoire. Et pourtant il fallait bien qu’on converge un moment pour fusionner en moi, qui te parle. »   Les correspondances ou lettres à… ont toujours eu sur moi ce goût particulier de miroir, de ce petit quelque chose qui touche irrémédiablement le cœur, la mise à nu, le derme et l’épiderme,... [Lire la suite]

18 février 2018

A Camus et M Casarès "Correspondance 1944 - 1959"

    «  lundi 6 février 1950  Au fond, très au fond de moi, j'ai toujours gardé, naturellement la certitude de te retrouver ; sinon comment aurais-je pu supporter ces longues heures mornes qui passent, qui glissent impitoyablement dans leur course effrénée et devant lesquelles, je me suis arrêtée, stupide et épouvantée ? Oui, quelque chose de plus profond, de plus grave et de plus véritable que mon imagination déjà usée et impuissante, m'ont retenue à toi, à nous, à moi-même ; c'est la terre, le ciel, la mer,... [Lire la suite]
09 février 2018

Lettre à Angélique Villeneuve "Maria"

  Chère Angélique Villeneuve,    Je vous écris en écoutant une émission de Kathleen Evin, L’Humeur Vagabonde. Vous connaissez je suppose. Vous allez me dire pourquoi et quel est le lien avec votre roman,  vos mots ? J’aime ce vagabondage, cette ouverture d’esprit et de culture à laquelle nous amène Kathleen Evin. J’aime cette voix mais surtout le chemin qu’elle nous fait prendre, le regard ou l’attention qu’elle dissimule, guide. J'aime ce que vous nous écrivez en filigramne et ce que vous nous amenez à... [Lire la suite]
20 décembre 2017

Vendredi 15 décembre 2017 - Lettre à

Lettre aux 68 premières foisLettre à Charlotte    Il y a des moments dans la vie qui sont des moments de grâce de volupté infinies, d’une générosité et d’une tendresse débordantes. Il y a des instants où les émotions se vivent, intensément, insatiablement. Et nul n’aurait pu croire cela il y a 5 ans. Nul n’aurait pu me dire que cette amitié qui est née sur un réseau social, autour d’un blog et d’une rencontre dans un grand salon littéraire (renforcée par les accidents de la vie), m’aurait donné l’incroyable chance... [Lire la suite]
01 décembre 2017

Evelyne Pisier Caroline Laurent " Et soudain la liberté "

  Chère amie,   Voilà quelques jours que j’ai terminé votre roman, ce lien, cette envie de faire vivre à tout jamais celle qui a été un fil, une main posée sur votre épaule, un bout de vous, ce regard et ces paroles qui vous ont grandi, permis autorisé d’être vous,  proche de vous. Evelyne votre amie. Je viens de le reposer de nouveau après avoir relu quelques extraits qui m’avaient chavirée, emplie de cette gracieuse lumière, de cette générosité absolue, cette sensibilité à fleurs de peau, de votre... [Lire la suite]
24 octobre 2017

Isabelle Flaten "lettre ouverte à un vieux crétin incapable d'écraser une limace"

  Voilà il est 08h00 du matin. T’es réveillée depuis un bout de temps parce que toi et les horaires décalés, ça fait deux dans les heures de sommeil perturbées. Ce matin, à l’aube, alors que tout le monde (ou quasi-presque) dort encore, tu as chopé ce petit livre qui traine depuis le mois de septembre sur ton étagère bancale. Tu sais celle qui ressemble plus à une tour de Pise qu’à une simple planche de bois installée entre deux montants. Donc tu as chopé ce livre (revenons en aux faits, rien qu’aux faits). Couverture grise,... [Lire la suite]

17 avril 2017

Lettre à Delphine Bertholon - "Coeur Naufrage"

  Chère Delphine Bertholon,    Cela fait bientôt plus de deux semaines que j’ai quitté votre (ton) roman. Deux semaines que je cherche des mots que je ne trouve pas. Deux semaines que je cherche à décrire la force, la sensibilité qu’il y a dans votre/ton écriture, dans ce Cœur-Naufrage. J’ai lu des blogs, de multiples articles de presse qui racontent merveilleusement bien l’histoire et ce qui en découle. Que pourrais-je dire de plus, d’autres ? Je n’en sais rien. Je ne suis que lectrice, pas une critique,... [Lire la suite]
20 février 2017

" Chère brigande " Michèle Lesbre

Chère Michèle Lesbre, Chère Marion Du Faouët  Je ne sais comment commencer cette lettre, je ne sais comment vous adresser mon admiration face à votre écriture, à cette façon que vous avez de nous emmener dans vos mots, cette mélancolie que vous savez si bien écrire, ces hivers que vous nous faites traverser et qui sont des vrais silences dans lesquels j’aime me retrouver. Votre écriture a le don de m’amener à traverser des chemins logeant La Loire (Chemins), à m’asseoir sur des plages aux sables imparfaits (Sur... [Lire la suite]
26 avril 2016

"Les enfants des géants " Kriss FGardaz

      Chère Kriss,   Cela fait longtemps que je ne t’ai pas écrit, lu. Cela fait longtemps que ton livre est près de moi avec cette impossibilité de l’ouvrir, ce manque de tes mots déjà venant se graver dès que tu m’as fait parvenir le tome 3 de tes voyageurs des miroirs, « Les enfants des géants ». Tu m’avais prévenue dès le début : il marquerait la fin de ta trilogie. Et de cela, j’en étais chagrinée d’avance.   Comment allais-je pouvoir te lire, te découvrir de nouveau alors... [Lire la suite]
29 mars 2016

" Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants " Mathias Enard

  « Je ne cherche pas l’amour. Je cherche la consolation. Le réconfort pour tous ces pays que nous perdons depuis le ventre de nos mères et que nous remplaçons par des histoires, comme des enfants avides, les yeux grands ouverts face au conteur »   Je me pose une question : certains livres nécessitent-ils une énième chronique lorsque tout a été dit sur eux, sur lui ? Comment en parler lorsque la beauté des mots, l’envoutement que procure la lecture, effacent tous les phrases que l’on pourrait écrire... [Lire la suite]