31 mars 2016

68 premières fois - Edition 2016 : le retour !

  68 premières fois – Edition 2016Petit billet signé Eglantine. Merci Eglantine, c’est un honneur d’abriter les prémices d’une telle opération. Quand Eglantine, Nicole du blog mots pour mots et Charlotte l’Insatiable relancent la machine des 68 ! En route pour l’aventure !    Un jour pas comme un autre, tu jettes un œil à tes mails...et là ! Là, tu lis celui de Sabine (oui oui du petit carré jaune, rien que ça!) qui te propose de t'ouvrir son blog, de te laisser la parole...Toi ? Il doit y avoir... [Lire la suite]

21 mars 2016

"Le grand marin" Catherine Poulain

  « Embarquer c’est comme épouser le bateau le temps que tu vas bosser pour lui. T’as plus de vie, t’as plus rien à toi. Tu dois obéissance au skipper. Même si c’est un con – il soupire. Je ne sais pourquoi j’y suis venu, il dit encore en hochant la tête, je ne sais pas ce qui fait que l’on veuille tant souffrir, pour rien au fond. Manquer de tout, de sommeil, de chaleur, d’amour aussi, il ajout à mi-voix, jusqu’à n’en plus pouvoir, jusqu’à haïr le métier,  et que malgré tout on en redemande, parce que le reste du... [Lire la suite]
05 décembre 2015

Les 68 : une aventure folle, belle, solidaire, humaine signée Charlotte l'insatiable

  Au tout début il y avait Charlotte l’insatiable et une idée assez farfelue : lire les 68 premiers romans français de cette rentrée littéraire. Idée des plus loufoques mais vraiment inespérées. Car oui, comme on le sait tous et toutes, les premiers romans sont peut –être, les livres les plus recherchés, lus, qu’importe la rentrée d’ailleurs. On se les arrache, on les valorise, on les lit. Mais les lire tous… Il faut être insatiable pour oser ce défi, manger de rillettes du Mans, matin, midi et soir et s’appeler... [Lire la suite]
25 septembre 2015

" Figurante" Dominique Pascaud

  « Elle lui sourit, elle ne sait pourquoi, pas encore. »   Elle, elle est employée dans un hôtel miteux de province. Un hôtel qui sent la poussière, le papier peint jauni, les draps en coton et les croissants réchauffés aux micro-ondes. Elle, elle tourne en rond dans ce monde où son ennui ne la lâche pas, elle tourne en ayant l’impression de ne pas être à sa place, de ne pas exister, d’être invisible pour quiconque qui la croise, la côtoie. Elle aimerait rêver à une autre vie mais même ceci lui échappe, lui... [Lire la suite]
13 septembre 2015

"les échoués" Pascal Manoukian

« Dans cette course d’obstacles entre désespérés, c’est souvent la règle. On croise trop d’injustices pour s’apitoyer sur chacune d’elles, trop de morts pour les enterrer tous. Il faut sans cesse contrarier sa vraie nature, se forcer à oublier ce qu’on éprouvait avant. Il n’y a pas de place pour la compassion et la pitié. Elles vous détournent de vos urgences. Embarquer sur un bateau, arracher un passage à l’arrière d’un camion, trouver un travail, un bout de couverture, un repas périmé, tout se fait toujours au détriment d’un... [Lire la suite]
24 août 2015

" [ Kokoro ] " Delphine Roux

« Je savais que ce serai long. Je connaissais l’itinéraire par cœur. Pas besoin de cartes, les routes étaient en moi, intelligemment inscrites, comme un réseau sanguin qui va son chemin. Je m’étonnais de la facilité, des paysages qui défilaient sans chercher à nous retenir. Je m’étonnais de la fugue, des terres pourvoyeuses  des briques, des ciments de nos reconstructions. Je m’étonnais d’avancer. Je n’avais jamais été voyageur. »    A la base Kokoro est un mot japonais qui pourrait se traduire par le... [Lire la suite]
23 août 2015

"Extrêmes et lumineux" Christophe Manon

« prochant prudemment de son passé tel un archéologue qui fouille et retourne la terre à la recherche de vestiges ou de menus indices, interrogeant dans un ressassement insensé les couches d’infinis trésors ou de petites reliques privées qui n’ont de valeur significative que pour celui qui les exhume »  Que vous dire sur ce drôle de roman paru pour la rentrée littéraire chez Verdier. Une sacrée claque, une parenthèse incroyable dans l’art de lire, un Objet Littéraire Non Identifié. Je me suis longtemps posée la... [Lire la suite]
19 août 2015

"Ressources inhumaines " Frédéric Viguier

« Son seul talent avait été d’avoir compris qu’en tirant quelques ficelles trouvées au hasard, elle pourrait élever son agréable et petite personne… jolie mais sans plus… pas si bête, mais sans plus… sympathique mais sans plus…  rigolote mais sans plus… souriante mais sans plus… vers les sommets d’un Etat. Celui qui gérait l’activité, les relations humaines, le moral et le niveau de vie d’un peuple de  six cent cinquante âmes au sein d’un monde vivant relié sur lui-même, celui d’un hypermarché situé en bordure d’une... [Lire la suite]