22 mars 2017

" Momo " J Garnier et R Hotin

  Momo est une jolie demoiselle de 5 ans. Un brin caractérielle, un brin espiègle, malicieuse, gouailleuse, un brin têtue et ne se laissant pas conter fleurette facilement. Mais c’est bien connu « à 5 ans, on fait ce qu’on veut ! » et personne ne peut nous contredire, nous interdire de faire ce que l’on souhaite. Nà ! Parce que oui, à 5 ans, on est encore une enfant et on n’est pas sérieux quand on est une enfant. Et ce qu’aime avant tout Momo, c’est partir explorer sa campagne portuaire, jouer sur la digue,... [Lire la suite]
Posté par sabeli à 02:00 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

15 mars 2017

" Corps sonores " Julie Maroh

« Chaque fois qu’on parle d’amour, c’est avec jamais et toujours. Viens, viens, je te fais le serment […] qu’avant toi, il n’y avait pas d’avant. Il n’y avait pas d’ombre et pas de soleil. Le jour et la nuit s’était pareil. Y’avait pas au creux de mes reins, douce, la chaleur de mes mains. »  Dans « Corps sonores », Julie Maroh nous entraine dans la valse des histoires d’amour, qu’elles finissent mal ou bien. Elles nous entrainent dans ces rencontrent d’un jour, d’une nuit, d’une semaine ou d’une vie, dans la... [Lire la suite]
11 mars 2017

" Wa zo kong " Beno Wa Zak

  « LouWaZoKongHékong » Mais qui est cet Wa Zo Kong  qui court de branches en branches, tente de gazouiller mais ne sort aucun son de sa bouche ? Qu’est que ce long oiseau aux ailes démembrées, au bec immense tel un héron mais beaucoup moins haut perché (quoiqu’il est quand même bien perché cet Wa Zo Kong) ? Quel est ce drôle de piaf au regard vide, aux pattes à trois ergots qui tient on ne sait comment sur une branche légèrement feuillue. Qu’est ce donc que cet Wo Zo Kong. Il faut dire qu’il est… pardon... [Lire la suite]
09 mars 2017

" il y a des monstres qui sont très bons" Thomas Vinau

  «  Des êtres vivent dans ce pays. Leur peau est recouverte d'ombre. On voit parfois leurs yeux, jamais leurs visages. Ils sont comme des fleurs froides. Ils mangent le verre  brisé, éparpillé, des rayons d'un soleil qu'ils ne perçoivent pas. Des brides de leur langue inconnue me sont parfois portées par les souffles de glace. Chants d'oiseaux déréglés. A l'intérieur, le blanc du paysage est comme un feu calme. Mais déhors, son rire déchire les figures. Des gens s'aiment ici, se... [Lire la suite]
27 février 2017

" Nous, les passeurs" Marie Barraud

  « Notre vie peut prendre chaque jour la forme de nos folies, mais elle reste, finalement, le prolongement des vies de ceux qui nous ont précédés. Qu’on le veuille ou non, nous venons compléter un cycle. Et je perçois aujourd’hui qu’ignorer ce qui fut avant nous, c’est perdre une partie de ce que nous sommes supposés devenir. Héros ou bourreaux, nos ancêtres nous transmettent bien plus que leur nom. Il n’est jamais trop tard pour recréer le lien. »  « Il est des écrits qui laissent des traces... [Lire la suite]
26 février 2017

Dimanche en poésie " petites gouttes de poésie " Pierre Albert Birot - Bobi+Bobi

  « Quand le printemps est dans la rueOn se met à la fenêtreEt l’on regarde passer les poèmesAlors on appelle le plus beauEt hop il vous saute au cou »  Il y a des recueils, des livres où la magie opère dès la première page découverte, des livres où je n’ai pas du tout envie de vous livrer le récit, l’histoire ou les mots lus en cachette, dans le silence, ce silence solaire, ce petit instant entre moi et moi. « Quand on est triste on ne tient aucune placeOn pourrait se mettre dans la poche de son... [Lire la suite]

20 février 2017

" Chère brigande " Michèle Lesbre

Chère Michèle Lesbre, Chère Marion Du Faouët  Je ne sais comment commencer cette lettre, je ne sais comment vous adresser mon admiration face à votre écriture, à cette façon que vous avez de nous emmener dans vos mots, cette mélancolie que vous savez si bien écrire, ces hivers que vous nous faites traverser et qui sont des vrais silences dans lesquels j’aime me retrouver. Votre écriture a le don de m’amener à traverser des chemins logeant La Loire (Chemins), à m’asseoir sur des plages aux sables imparfaits (Sur... [Lire la suite]
19 février 2017

Dimanche en poésie : " S'il existe des fleurs" Cécile Guivarch

  « de nos yeux nous ne pouvons voirtout ce que le vent emporte avec luiseul le cœur pourrait encore soufflerce qu’il manque aux hommes »  Au loin les canons grondent mais sur le sol, les animaux et les hommes restent. Cloués. Le jour se lève donnant le bleu, la lumière douce du jour. Dans la campagne, le nombre de morts ne se compte pas, plus. Sous le soleil qui s’annonce, « les enfants jouent dans le sable », ils « cueillent des miettes », « n’en finissent pas de finir ». Dans le... [Lire la suite]
11 février 2017

" Célestin et l'enfant étoile" Romain Niveleau

  «  Célestin… Célestin… M’entends-tu petit Célestin ? Repose-toi. Tu dois être fatigué après un si long voyage. C’est la première fois que je vois un petit bonhomme comme toi aller au-dessus des nuages. Repose-toi, tu l’as bien mérité. Je vais veiller sur toi. Et après, tu me raconteras ton histoire. Je suis curieux de t’entendre. »   Célestin, petit garçon rêveur, à mi-chemin entre un « Petit Prince » et sa chevelure argenté et un « Anatole et sa Petite Casserole ». Célestin enfant... [Lire la suite]
08 février 2017

"Mémoires d'un ouvrier" Bruno Loth

  « Quand on entend cent fois les mêmes histoires, on en rit, on se lasse et on ne fait plus attention, puis un jour on se rend compte qu’elles font partie de vous, qu’elles vous appartiennent un peu, mais qu’elles vous échappent indubitablement. »  Et pourtant. Cent fois on a entendu ces rengaines sur la vie d’ouvrier, sur cette mémoire qui se meurt à petit feu aujourd’hui, sur ces bleus de travail qui bâtirent notre monde, martelèrent à coups de poing rageurs une société nouvelle, autre, emplie d’espoirs,... [Lire la suite]